AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En raison d'une démotivation générale au sein du staff et des membres absents, le forum est en hiatus.
Revenez dans quelques semaines/mois, avec un changement de staff et un tout nouveau tout beau, forum.
Merci à ceux qui sont restés jusqu'au bout et pour leur soutien. En espérant vous retrouver à la réouverture ...
Heath, Summer & Camilya.

Partagez | 
 

 Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 14:57



Camilya Tasha McKingsGreen

Dans la vie, j'ai eu le choix entre l'amour, la drogue et la mort. J'ai choisi les deux premières et c'est la troisième qui m'a choisi...



Date & Lieu de naissance : 18 janvier 1994, Chicago.
Métier : N’a pas un métier précis... Elle fait un peu de tout. Elle prend ce qui vient.
Groupe : Les personnes dépendantes.
Statut familiale : Célibataire, évidemment. Qui voudrait d'elle, franchement ?
Statut sociale : Elle vit dans la rue, elle se vend pour de l'argent... Elle est pauvre.


Who I am ?
How I am ?
Je n'ai jamais été très douée pour me décrire. Mon caractère n'est pas facile à comprendre. Moi-même j'ai parfois du mal. Je ne sais pas pourquoi. Peut-être parce que je suis très complexe ? C'est possible. Pour les hommes, je suis une grande séductrice, il le faut bien. Je mets tout en œuvre pour parvenir à mes fins. Généralement, c'est pour obtenir de l'argent, je donne de ma personne. Et eux, ils peuvent en être ravis. Sans vouloir être prétentieuse, ils en ont pour leur argent. Ce n'est pas une arnaque. Et même si ce serait le cas, je m'en fiche. Alors oui, j'ai tendance à me foutre de tout, même de la vie. Rien n'est important, c'est ce que je fais croire à tout le monde. Je manipule les gens, tout simplement. Je le fais sans aucun problème, ce doit être dans ma nature. Mais, ai-je vraiment le choix ? Je ne crois pas. Il faut que je manipule pour vivre. Sans cela, où trouverais-je un endroit où dormir pendant la nuit ? Comment ferais-je pour me nourrir ? Vous avez des réponses, vous ? Non. Alors, je fais ce que je peux avec les moyens que j'ai, même si ils sont plus que discutables. Je suis aussi une grande bagarreuse, ouais, j'aime pas qu'on me fasse chier pendant des heures. Je perds bien trop rapidement mon calme. Que voulez-vous, je suis une impulsive, on ne se refait pas. Mais souvent, les gens provoquent, ils cherchent la bagarre. Et moi, je ne suis qu'une fille qui paraît être sans défense. Mais il ne faut pas se fier aux apparences. Je peux être une véritable lionne. Je sors les griffes, et cela peut faire très mal. La toxicomanie, c'est mon monde de vie. Ce n'est pas une mode, je vis pour ça... Ou grâce à cela. Sans ma drogue, je me sens vraiment mal et je pète un câble. Je suis plus que dépendante. Sans ma came, je crève. C'est pour cette raison que j'agis de cette manière. Je sais, je suis détestable. Seulement, qu'on m'aime ou qu'on me déteste... Peu importe. Vous devez vous dire que je suis un monstre, pas vrai ? N'y allez pas si fort. Je sais être aussi gentille. Si, je le jure. J'ai deux côtés, deux facettes bien distinctes. L'ange et le démon. Quand je me sens bien avec une personne, je me montre sous mon meilleur jour. Je fais des blagues et raconte beaucoup de conneries. Car oui, malgré tout, j'ai un humour à toute épreuve. J'aime rire, ça fait du bien au moral à ce qui paraît. Et dans ma condition, je vous assure que c'est très important. J'aime faire rire les gens, comme si j'étais un clown... Mais je pense que je suis tellement pathétique qu'ils rient à cause de ça. Merde, je n'y avais pas pensais avant, tant pis. Et puis... J'ai aussi un côté plus sensible et fragile. Mais ça, personne n'est au courant. C'est un aveu de faiblesse, et je n'ai pas le droit de l'être. Souvent, lorsque je me sens vraiment seule au monde, je craque. Personne n'est là pour le voir, personne n'est là pour me réconforter, mais j'ai pris l'habitude. Je me démerde toute seule, comme toujours. Je suis têtue, aussi. Et pathétique, mais ça, je pense que vous l'aurez compris...
Mon physique ? J'ai encore l'impression de me vendre en disant à quoi je ressemble. Bien, commençons... Je suis un petit format de poche. Je vous jure. Je suis vraiment petite. Je mesure un petit mètre soixante-cinq et je déteste ma taille. J'ai toujours l'air paumée quand je marche dans la rue. On pense souvent que je suis bien plus jeune, genre, j'ai quinze ans ou quoi. Mais pour ça, je ne peux pas y faire grand chose. Certaines filles mettent des talons afin de prendre quelques centimètres, moi, je ne peux pas. J'ai déjà à peiner de quoi me nourrir, je vais pas acheter des chaussures hors de prix. Je ne pèse pas beaucoup, non plus. La dernière fois que je suis monter sur une balance, je faisais quarante-neuf kilos. Je sais, je suis mince comme un squelette. Pourtant, je ne suis pas anorexique pour autant... Mais essayez de vivre dans la rue et nous en reparlons après. D'autant qu'avec la drogue, je ne prends pas beaucoup de poids. J'ai des cheveux long, bruns. Souvent, je fais une coloration afin qu'ils soient encore plus foncés. Couleur noir corbeau, ma préférée. Ils sont souvent en bataille, soit je les laisse libre ou je les attaches comme je le peux. De toute façon, je ne suis plus à ça près... J'aime une chose chez moi : mes yeux. Je les trouve beaux, vraiment. Ils sont bleus, ce qui contraste parfaitement avec mes cheveux noirs. Seulement, ils semblent être éteints... Il n'y a plus aucune trace de vie dans mon regard. Seulement de la colère et de la haine. Un peu de tout en même temps. Et puis, je les cache tout le temps afin qu'on ne puisse pas voir mon regard de toxicomane. Les lunettes de soleil sont des amis fidèles. Ma poitrine n'est pas mal non plus. Elle plaît bien aux hommes, c'est une chance. Je ne suis pas laide, au contraire. Mais ce n'est pas ce qui m'importe le plus. Concernant mon style vestimentaire, il est bizarre. Je mets souvent des boots, je me sens à l'aise avec ces chaussures là. Des jeans troués qui accompagnent le reste. Un look un peu... destroy, disons. Mais j'aime bien, et je ne m'en plains pas. Parfois, quand je le peux, je sais être un peu plus féminine. Je me maquille -même si j'abuse sur le noir autour des yeux. Je peux l'être, vraiment. Mais je n'ai pas toujours cette occasion. Je fais avec les moyens du bord.

honeymoon
Age : 20 ans
Avatar : Kaya Scodelario
Pays : France
Crédits des créations utilisées : Tumblr
Comment as-tu connu le forum ? Top site
Qu'en penses-tu ? Suggestions ? Il est genre trop beau. *o* Le contexte est vraiment génial et plaisant, l'ambiance a l'air d'être excellente, tout ce que j'aime ! *o*
Code du règlement : Validé par Heath
Mot de la fin : Je vais me faire un chocolat chaud, tiens ! XD



Dernière édition par Camilya T. McKingsGreen le Lun 29 Aoû 2011 - 18:40, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 14:57

This is my past



Journal de Camilya Tasha McKingsGreen.

L’autre jour, une personne m’a dit qu’il est parfois bon de dire tout ce que l’on ressent. Ce n’est pas mon genre, je ne parle jamais de mes sentiments. Alors, on m’a dit de l’écrire dans une espèce de journal. « Quoi ? J’ai une tête à écrire un journal intime ? Je suis pas une adolescente pimbêche qui écrit à un bout de papier toutes ses petites misères ! » Et pourtant, je m’y suis mise. Bon, ce n’est pas vraiment un journal intime, dès que j’aurais tout écris, je brûlerais ce bout de papier afin que personne ne tombe jamais dessus. J’ai pas envie que la Terre entière connaisse ma minable existence de toxicomane. Ah ! Oui, j’aurais peut-être dû le dire avant, ma vie, c’est pas un putain de conte de fées. Les princes charmants et compagnie, je n’y crois pas. Allez, voyons voir comment est ma vie. Je vous préviens, ça peut être drôle par moment... ou pas.

Je suis née le 18 janvier de l’année 1994 à Chicago. Ouais, une ville comme une autre, pas de quoi en faire toute une histoire. Avant moi, il y avait déjà ma grande sœur, qui avait treize ans quand je suis venue au monde. Et un grand frère, âgé d’une dizaine d’années. Avec le recul, je me demanderais toujours pourquoi les vieux ont voulus un autre môme. Ils savaient pas y faire avec nous. Ils pensaient qu’à eux. Génial, les parents. Ainsi, j’entre dans cette petite famille de riche. Ouais, péter de thunes ! J’aurais pu devenir la petite peste pourrie gâtée par ses parents, mais je n’ai pas suivi ce chemin. A croire que je voulais être encore pire que ça. Et c’est le cas, mais nous verrons ce point un peu plus tard. D’aussi loin que je me souvienne, les vieux n’ont jamais été très présents. Ils faisaient en sorte que nous ayons tous beaucoup d’argent, et la plupart du temps, ils faisaient des voyages rien qu’à deux. Moi, c’est une nourrice qui m’a élevée. Nous en avions plusieurs, mais Louisa était ma préférée. Je l’aimais bien, sérieux. Elle était douce, gentille, amusante et d’une extrême patience. Faut dire, il en fallait bien avec moi. Déjà petite, j’étais turbulente. Et puis, c’est la seule avec qui je passais mon temps. Mon frère et ma sœur étaient bien plus âgés, ils semblaient être proches. Moi, j’étais un peu la dernière roue du carrosse. Est-ce que mes parents m’avaient désirés ou suis-je un accident de parcours ? Je ne sais pas et je ne le saurais probablement jamais. Bien que j’opte pour la seconde option. Mais bon... Je ne pouvais pas vraiment me plaindre. D’ailleurs, je souris parfois en repensant à mon tout premier mot. C’est Louisa qui me l’avait dit. Nous étions toutes les deux dans le jardin, moi, je m’amusais avec un ballon, puis, je suis venue vers elle en tendant les bras, et j’avais dis... « Maman ! » Naïvement, je pensais que c’était elle, ma mère. L'autre, je ne la connaissais pas. Et puis, j'aurais bien aimé que ma nourrice soit ma mère. Ma vie aurait été peut-être moins merdique et chaotique. Destin de merde.

Je n'avais que cinq ans lorsque Cassie est partie de la maison. Moi, je pensais que c'était normal, elle était grande. Tous les adultes finissent par partir, non ? C'est fou ce qu'on peut être naïve lorsque nous sommes des enfants. La villa semblait être encore bien plus vide qu'avant. Mais, cela ne changeait rien à mon existence. Je ne passais jamais beaucoup de temps avec elle. Je pense que seule Heath a dû ressentir son absence. Enfin, je suppose... Il est peut-être mon frère, mais je ne peux pas dire que je le connais si bien que cela. Tant pis, c'est comme ça. Je vis ainsi depuis toujours, pourquoi cela changerait ? Et puis, petite, j'avais d'autres préoccupations. Comme avoir des nouveaux jouets, passait du temps avec ma nourrice et inventer des nouveaux jeux. J'allais à l'école aussi, mais je n'aimais pas beaucoup ça. Louisa disait que c'était important, alors pour elle, je faisais des efforts. Oui, déjà petite, je savais que ce n'était pas fait pour moi. Mais pour elle, j'étais prête à faire tous les efforts du monde. Je voulais qu'elle soit fière de moi. Qu'elle m'adresse ce sourire joyeux lorsque je revenais avec des bonnes notes. C'est vraiment stupide un enfant. Mais j'avais besoin de ça. J'avais besoin qu'on m'aime, qu'on s'occupe de moi et qu'on me dise des choses gentilles. Putain de vie.

La descente aux enfers. Pour eux, pour moi, pour tous. J'avais douze ans quand c'est arrivé. C'est mon père qui me l'a dit. Cassie est morte. Elle a fait une overdose. Alors c'était ça ? Ce que je n'avais jamais compris. C'est pour ça qu'elle était partie, parce qu'elle prenait de la drogue et eux, ils l'avaient mise dehors. Et ils osent dire qu'ils sont parents ? Quel genre de père ou de mère peut faire une telle chose à son enfant ? Personnellement, je ne comprenais pas. Mais déjà à cette époque, à ce moment, j'ai ressentis un truc fort en moi. De la colère. D'accord, je n'étais pas proche de ma sœur, mais quand même ! Maintenant, ils pouvaient bien verser des larmes, cela ne changerait rien, elle ne reviendrait pas. Après cette annonce, je me souviens être monté dans ma chambre, je me suis allongée sur mon lit, j'ai fermé les yeux et j'ai réfléchis. Elle venait de mourir, et moi, je ne pouvais pas verser la moindre larme. Pourtant, cela me faisait de la peine, ce qui est normal. Mais je ne pouvais pas. La colère dominait le reste. Et l'enterrement, je n'en parle même pas... Les hypocrites. Ils étaient en larmes en voyant le cercueil descendre sous terre. Ils étaient malheureux. Que savaient-ils de leur fille ? Ils n'étaient jamais là. Et voilà qu'ils jouaient les parents modèles. J'avais envie de vomir tant c'était écœurant. Et c'est seulement après l'enterrement que j'ai réussi à pleurer. Juste quelques larmes... Je ne pouvais pas en faire plus. C'est con de pleurer un mort, lui, il s'en fiche. Dans le même temps, j'avais appris que Heath prenait aussi de la drogue. Une tare familiale ? Possible. Quoiqu'il en soit, à mon tour, j'allais devenir dépendante de toutes ces cochonneries. Douze ans et déjà toxicomane. Pathétique, vous dites ?

Mais le pire fut le départ de Louisa, ma nourrice, ma mère, l'étincelle de joie qui me restait. Maintenant que j'étais grande, je n'avais plus besoin d'une nourrice. C'est ce qu'il disait. Mais moi, j'en avais besoin. Pourquoi est-ce qu'ils pensaient toujours à eux ? Merde, j'étais là. J'avais le droit à la parole, mais ils ne voulaient rien entendre. Alors, j'ai voulu convaincre cette pauvre femme, mais elle ne pouvait rien faire non plus. « Mais si je te perds toi, je perds tout... » C'est ce que je lui avais dis, quelques minutes avant son départ. Je m'accrochais à elle, comme un noyé à une bouée de sauvetage. Mais il était trop tard. J'ai vu la voiture partir, j'ai vu sa main qui me faisait signe... Ce fut la dernière fois que je la vis. Le drame de toute ma vie. Suite à ce départ que je vivais comme un abandon, je pris davantage de drogues. Il fallait que je compense ce vide, et c'était la seule solution. Bonne ou mauvaise, je m'en fiche. Malheureusement, mes parents l'ont appris. Je ne sais pas comment, mais ils l'ont su. J'avais quatorze ans, la honte de la famille. La troisième, ça commence à faire beaucoup. Apparemment, Heath n'en prenait plus. Au moins un qui est récupérable, hein ? Mais moi... Ils m'ont mise dans un centre de désintoxication pendant un an. Une putain d'année où je ne pouvais pas prendre ma dose. Est-ce que cela me faisait du bien ? Oui et non. Je suis revenue chez moi âgée de quinze ans, totalement clean. Ils étaient ravis, pas moi. Maintenant, j'étais seule avec eux. L'enfer. Il ne m'a fallut que quelques semaines avant de reprendre mes habitudes. La drogue, ma meilleure amie.

Mes parents ne se rendirent compte de rien. Pas vraiment une surprise. C'est mon frère qui fit cette découverte. Alors lui, je ne le comprendrais certainement jamais. Avant, il prenait de mes nouvelles, mais ensuite, plus rien. C'était toujours ainsi. Grand bien lui fasse. Son absence, je la connais très bien. Pourquoi personne ne se rendait compte que je me sentais simplement seule au monde ? Que j'avais besoin d'aide. Non, bien trop compliqué pour eux. Il me fit une menace. Tout dire à nos parents. « Te gêne pas, va le dire, j'en ai rien à foutre. » lui avais-je dis en soupirant. Vrai, je m'en fichais. Qu'est-ce que cela aurait changé ? Rien. Mes parents avaient l'habitude. Durant toutes mes années de scolarité, je ne compte plus le nombre de fois où j'ai changé de collège et de lycée. Je me faisais toujours renvoyer à cause de mon comportement. Il ne faut pas me chercher, c'est une règle d'or. Et le lycée, j'en avais marre. Dès que j'ai eu seize ans, j'ai tout plaquer sur un coup de tête. Je n'ai aucun diplôme, mais je m'en tape. Mais les parents... J'ai suivi le même chemin que Cassie. Ils m'ont virés et couper les vivres. Génial.

Maintenant, j'ai dix-sept ans et je vis comme je le peux. Je change tout le temps de travail, ce n'est pas très glorieux, mais je m'en cogne. J'ai besoin d'argent pour mes doses, le reste m'importe peu. Je crèverais peut-être dans la rue, là, dans un caniveau, morte d'une overdose. C'est peut-être ce que je mérite, je ne sais pas. Après tout, qui suis-je ? Une gamine paumée qui vend son corps à des inconnus pour un peu de thune. Une strip-teaseuse qui accepte tout pour avoir des pourboires en plus. Parfois serveuse, et je fais des petits plus, toujours pour l'argent. J'aimerais qu'on me sauve. Ma vie se résume à ça. Un beau bordel duquel je suis incapable d'en sortir. Je n'ai ni la force, ni le courage de le faire. Ma vie est déjà foutue, j'en ai bien conscience. Mais, est-ce que j'ai des regrets. Oui, mais jamais personne ne le saura, jamais. Je suis bien loin de la jeunesse dorée des quartiers chics. Je suis loin de tout. Je suis simplement Camilya Tasha McKingsGreen. Et encore, même ce nom n'a plus aucune importance.

Maintenant que tout est dit, que ma vie est sur ce papier, il brûlera. Il se consumera aussi rapidement que ma minable existence. Je vis en enfer, royaume des flammes éternelles.


Dernière édition par Camilya T. McKingsGreen le Lun 29 Aoû 2011 - 14:30, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 15:01

BIENVENUE sur le forum futur belle soeur Charriot Merci d'avoir prit le scénario de Heath il déchire grave *-*

Si tu as des soucis ou autre le staff et surtout Heath sont là (a)
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 15:03

Je sens que tu vas surement faire un heureux ^^ héhé!
Je te souhaite bienvenue sur le forum, tu arrives au bon moment ! (:
Bonne chance pour la composition de ta fiche ! Heart
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 15:08

Merci les filles. S\'il to plait
Il est vrai que ce scénario est génial. *-* Pour ça que je l'ai pris, aussi. Lèche
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 15:12

Welcome Here Very Happy Bonne chance pour ta fiche ma belle (:
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 812
✗ Orgasmes obtenus : 206


.

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 15:27

Bienvenue parmi nous ! S\'il to plait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 15:35

Merci les gens. S\'il to plait
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 3892
✗ Orgasmes obtenus : 168


Une nuit, j'ai rêvé que j'étais Dieu.
Au matin, je réalisais mes rêves

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 15:42

Bienvenuuuuuuuuuuuue sur le forum et merci 100000000000000 de fois d'avoir pris mon scénario Heart Charriot Kiss Happy Nice Saut Bunny

Bonne chance pour ta fiche ! Et si tu as encore des questions, n'hésite pas à me mpotter encore une fois, j'aime les mps What a Face


You got curves like the ocean, gonna take it in slow motion got emotions that'll make it last. You got freckles on your shoulder. I've been dreaming that we could, dreaming that we could be sticking together. I got evidence cause every time I turn a corner, it's up against the wall and as the rest of the world fades out. As the rest of the world fades out.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://closertotheedge.purforum.com

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 15:44

Merciiiiii ! Heart Je l'aime ce scénario. *o*

Pas de problème, je le ferais. S\'il to plait
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 166
✗ Orgasmes obtenus : 37


.

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 16:09

Bienvenue :bigsmile:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 2248
✗ Orgasmes obtenus : 90


ADMIN DEJANTEE
☠ La mort est douce et paisible.

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 16:48

Bienvenue sur le forum & merci de ton inscription. S\'il to plait Bonne chance pour ta fiche et si tu as une question, Heath est là (il ne mord presque jamais en plus *-*).
& quel magnifique choix Crazy Kaya + Scénario de Heath = Bunny




When she was just a girl, she expected the world, But it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, para-para-paradise, para-para-paradise, every time she closed her eyes. When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, and the bullets catch in her teeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Dim 28 Aoû 2011 - 17:02

Un McKingsGreen ... Rolling Eyes Bonne chance pour ta fiche et surtout pour supporter Heath !
Bienvenue sur le forum demoiselle !
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Lun 29 Aoû 2011 - 13:08

Merci. S\'il to plait
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Lun 29 Aoû 2011 - 14:29

Bienvenue! Excellent choix de poste vacant **
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Lun 29 Aoû 2011 - 15:07

Merci beaucoup. *-*

Et je pense que ma fiche est terminée. S\'il to plait
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 3892
✗ Orgasmes obtenus : 168


Une nuit, j'ai rêvé que j'étais Dieu.
Au matin, je réalisais mes rêves

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Lun 29 Aoû 2011 - 20:42

J'ai enfin lu ta fiche (désolée je rentrais chez moi ça m'a pris du temps). Et bon sang tout est absolument parfait, tu as parfaitement saisis le personnage dans sa globalité ! C'est donc avec plaisir que tu es validée !!

N'oublie pas d'aller recenser ton avatar avec le bon code. Une fois fais tu peux faire toutes les demandes relatives au jeu (liens, rps, logement, télécommunication). Et pour aider le forum, n'oublie pas de voter sur les tops sites, si possible de faire de la pub et si tu es sur bazzart et/ou PRD, n'hésite pas à poster dans nos sujets pub pour les faire remonter.

A part ça, bon jeu parmi nous et réserve moi un rp Nice


You got curves like the ocean, gonna take it in slow motion got emotions that'll make it last. You got freckles on your shoulder. I've been dreaming that we could, dreaming that we could be sticking together. I got evidence cause every time I turn a corner, it's up against the wall and as the rest of the world fades out. As the rest of the world fades out.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://closertotheedge.purforum.com

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   Mar 30 Aoû 2011 - 11:31

Merci. S\'il to plait Et pas de soucis pour le rp. *-*
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Camilya Tasha McKingsGreen • You make me wanna die.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closer to the edge :: Fiches terminées-