AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En raison d'une démotivation générale au sein du staff et des membres absents, le forum est en hiatus.
Revenez dans quelques semaines/mois, avec un changement de staff et un tout nouveau tout beau, forum.
Merci à ceux qui sont restés jusqu'au bout et pour leur soutien. En espérant vous retrouver à la réouverture ...
Heath, Summer & Camilya.

Partagez | 
 

 Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 812
✗ Orgasmes obtenus : 206


.

MessageSujet: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Mer 23 Fév 2011 - 23:15



Stew Wayne SHACKSFIL

Citation de votre choix à mettre ici



Date & Lieu de naissance : Né le 27 mars 1984 à Chicago
Métier : Dealer et Escroc
Groupe : Les personnes dangereuses
Statut familiale : Célibataire
Statut sociale : Ancien pauvre, j'ai à présent de quoi vivre tranquillement.


Who I am ?
How I am ?
Je pense que j’ai un caractère plutôt facile à vivre je suis gentil, doux et je vois que le bon côté des gens, non mais je plaisante ce n’est pas moi du tout ça du moins cette partie de moi est morte il y a longtemps mais c’est une autre histoire ça. J’ai un caractère exécrable, je suis un homme plutôt difficile à vivre mais ça m’est égal tu m’accepte ou tu continue ton chemin ce n’est pas plus compliqué que ça. J’ai perdu mes bons cotés et aujourd’hui je suis plus du genre à avoir beaucoup de défauts et peu de qualité que le contraire. Mon premier gros défaut et surement le plus dangereux c’est que je suis rancunier, horriblement rancunier. Tu me fais une saloperie je t’en voudrais jusqu'à la fin de ma vie mais le pire reste à venir c’est qu’en plus d’être rancunier je me venge aussi, ben oui si tu me fais quelque chose ne pense pas t’en tiré si facilement hein, je ne suis pas une carpette qui se met à genoux devant quelqu’un même plus dangereux que moi. On dit de moi que je suis impulsif c’est plutôt vrai je l’avoue je frappe et je réfléchis après, c’est une bonne chose ou une mauvaise tout dépend de l’histoire, mais en plus d’être impulsif je suis violent et ça c’est loin d’être bien, je n’aime pas que l’on me cherche c’est plus fort que moi si tu me cherche tu me trouve c’est inévitable. Mais il y a encore pire que tout ces défauts réunit, je suis possessif, je ne supporte pas que l’on marche sur mes plates bandes que ce soit pour le métier ou pour les femmes, je suis possessif à l’extrême mais pas jaloux je ne vais pas m’en prendre à une femme par exemple mais plutôt m’en prendre à l’homme qui la drague quand je suis là après lorsqu’elle est seule c’est son problème plus le mien. Bon j’ai un dernier défaut dirons nous moi je le place dans les qualités mais tout le reste du monde dit que c’est un défaut donc je dirais que je suis plutôt têtu, j’aime avoir raison donc je me bats pour mes idées, si nous n’étions pas têtu on ne serait pas plus intelligent que des huitres non ? Sans aucun avis, sans aucune vie, des huitres oui c’est ça moi j’ai mon caractère que tu m’aimes ou non ça m’est totalement égal je vivrais quand même ne t’en fais pas. Bon j’ai quand même des bons côtés hein je ne suis pas irrécupérable, certes ils sont moins présent que les défauts mais quand même j’ai toujours une bonne partie bien caché. Tout d’abord je suis mystérieux bon ok ce n’est pas une qualité ni un défaut mais c’est une obligation dans mon métier je ne vais pas hurler sur tout les toits que je suis un dealer vous l’aurez compris je suis obligé d’être mystérieux mais derrière mon mur je caché un autre homme. Protecteur, ça c’est obligé si je te prends sous mon aile je ne te lâche plus et je fais tout pour te protégé des autres ou de toi-même. Je suis plutôt attentionné avec les personnes que je connais bien, je peux être adorable si je le veux bien mais là il te faudra beaucoup de chance. Pour terminer je suis attentif aux problèmes des autres, si quelqu’un pleure dans la rue par exemple je ne peux pas m’empêcher d’aller voir ce qu’il se passe, je ne confie pas mais ce n’est pas pour ça que je n’écoute pas au contraire. Bon voilà je pense avoir dire le plus gros de mon caractère maintenant il ne reste plus qu’à me connaitre pour voir si je suis aussi méchant que je l’ai dis ou si je suis bien pire.
Ah le physique c’est un grand atout pour tout comme pour tout le monde vous n’êtes pas d’accord ? L’habit ne fait pas le moine c’est bien ça le proverbe mais c’est des conneries désolé de briser vos rêves mais c’est la vérité l’apparence, le physique est important pour le travail, pour l’amour et même pour la santé. Mais nous nous égarons du sujet ce n’est pas du physique des autres que nous devons parler mais bien du mien non ? Alors je vais commencé par mon premier atout, ce sont mes yeux, bleus l’été quand il fait chaud, quand il fait beau et qu’il y a un grand soleil, vert quand je suis triste et qu’il fait pas beau, ce changement s’effectue depuis que je suis tout gamin, tout le pensé que mes yeux suivrais la tradition familiale c'est-à-dire changer de couleur et devenir vert dès que j’aurais atteint l’âge mais non je suis le seul de la famille à avoir garder mes yeux bleus – verts. Mon sourire n’est pas mal non plus c’est un autre de mes atouts séduction malheureusement on ne le voit pas souvent je ne suis pas du genre à m’épuisé pour faire un sourire même si faire la gueule demande plus d’effort qu’un simple sourire. Mes cheveux sont noirs, je les porte plus ou moins courts selon mon humeur du moment. Barbe de trois jours ça fait bad boys mais je peux très bien me raser entièrement et passer pour un gentil garçon poli et adorable. Ma mère me dit toujours que j’ai un visage d’ange lorsque je suis rasé c’est surement pour ça que tout le monde me donnerait le bon dieu sans confession lorsqu’on me voit ainsi. Mon style vestimentaire maintenant, plutôt classique et encore classique je ne suis pas le genre de personne à me mettre un costume et une cravate mais parfois il y a obligation de le faire, j’ai horreur de me déguisé en ce que je ne suis pas. Un simple t-shirt et un jean font très bien l’affaire pour la plupart du temps.

Ton pseudo
Age : 22 ans
Avatar : Ian Somerhalder
Pays : France
Crédits des créations utilisées :
Comment as-tu connu le forum ? Sur PRD (il me semble) j'ai vue une pub et j'ai aimais le contexte
Qu'en penses-tu ? Suggestions ? Très bien
Code du règlement : Validé par Heath
Mot de la fin : J'espère être à la hauteur du rôle parce que c'est la première fois que je m'inscrit sur un rpg avec ce genre de contexte mais j'adore les personnages torturés et bizarre. Bon euh ok j'arrête de parler. Sac Dernière petite chose je ferais ma fiche demain Wink



This is my past



Je vous passe les détails de ma naissance ce n’est pas vraiment important, si ? Vraiment ? Bon ok mais pas trop de détail je vous préviens, je suis né dans une magnifique ville, Chicago, ah qu’est ce qu’elle est belle, le 27 mars 1984 m’a mère a mis au monde un petit garçon, Stew Wayne, le fruit d’un amour intense entre deux êtres. Mouai ça passe vraiment cette phrase ? Qui aurait cru qu’un enfant pourrait être conçu entre deux personnes qui ne s’aiment pas, l’amour n’est pas une obligation dans un couple on l’apprend bien plus tard, ça devrait être interdit ce genre de chose. Maria était ma mère, mère d’un autre petit garçon qu’elle avait eu avec l’homme qui à disparu du jour au lendemain qui est revenu l’a engrossé une deuxième fois et à disparu encore, né d’un père inconnu, d’un fantôme, un simple géniteur que je ne connais pas, du moins que je ne connaissais pas mais restons dans mon enfance pour l’instant. Ma mère m’a mis au monde dans un appartement, le sien, le leur, un appartement plutôt délabré, elle n’avait pas l’argent pour payé l’hôpital elle n’avait pas l’argent pour vivre alors comment payé un médecin et une chambre pendant trois jours en plus, c’est vrai ça un gynécologue est censé être important dans la vie d’un bébé mais comment faire lorsqu’on à pas assez d’argent pour payer ce charlatan ? Ben on fait comme on peu. Aidé d’une infirmière, amie de la famille, elle m’a mise au monde. Petit cri, petit bébé, je n’étais pas du tout un enfant turbulent du moins quand j’étais tout petit, je joué en silence avec mon grand frère, mon idole… Je posais quelques questions parce que j’étais plutôt curieux. « Maman, dis il est où mon papa ? » Ouh mauvaise question une claque derrière la tête de la part de mon frère et les gros yeux j’avais fait une gaffe, j’avais que quatre ans on ne pouvait pas m’en vouloir, si ? « Stew tait toi pour une fois tait toi. » « Ben quoi ? Qu’est ce que j’ai fais ? » « Hum… c’est rien chéri, Stew mon cœur, tu n’as pas de papa. » Vu la tête de ma mère et de mon frère je n’ai rien dis et je suis parti très vite dans ma chambre enfin dans notre chambre. Cet appartement je me souviendrais toujours, le toit fuyais lorsqu’il pleuvait, les murs étaient blancs et noirs de moisissures, nous avions un grand lit pour deux, ma mère dormait sur un vieux canapé trouvait dans les ordures. Ma vie était plutôt pauvre, plutôt pathétique en faite. Mon frère et moi nous étions deux personnes différentes avec seulement deux ans de différence, Aaron était déjà un petit homme, il prenait soin de ma mère parce qu’il était l’homme de la maison, il prenait soin de ma mère et de moi aussi, il se fichait de l’école, était un enfant rebelle et trainait déjà avec les mauvaises personnes très tôt. Moi j’étais doux, gentil et attentionné, je vivais sur un petit nuage imaginant ma vie futur, une vie magique avec une femme et des enfants que j’aimerais, ma mère aura une belle maison et mon frère vivra près de chez moi. Qu’est ce qu’on est idiot quand on est enfant mais qu’est ce que j’aimerai être encore un petit rêveur comme avant.

La vie, le destin est joueur, il aime torturer et détruire les rêves, à quoi sert les rêves à rien d’accord alors arrête de rêver et ouvre les yeux, ouvre les biens grand, la vie n’est pas drôle, la vie n’est pas simple, tu vas souffrir, tu vas pleurer, tu vas voir ce que ça donne lorsque le destin s’acharne sur toi. Lors de mes six ans un nouvel homme est rentré dans nos vies, Franck. « Tu es mon papa ? » je cherchais toujours l’affection d’un père, mon frère avait beau être un petit homme il n’était pas mon père et je le savais très bien. Cet homme semblait adorable, un sourire à égayer son visage, mon visage, c’était un homme bon, il allait être notre papa, le papa de Aaron, il allait pouvoir vivre une vie normale, nous allions quitter cette maison horrible, nous allions vivre normalement, une vraie famille, une vraie vie… Enfin. Cet homme paraissait être un homme adorable, j’ai bien dis paraissait, ben oui parce que les apparences sont trompeuses et je l’ai appris à mes dépend très rapidement. Quelques jours plus tard Franck aménage chez nous, de statut d’homme adorable et de libérateur on se rend compte mon frère et moi qu’en faite ce n’est qu’une larve, un fainéant qui picole sans arrêt. Un mois est passé depuis son arrivé, l’appartement est encore pire qu’avant rempli de bouteilles vides, le tabac à imprégner les murs sans oublié l’affreuse poudre blanche qui est incrusté dans la table basse. « Eh espèce de gros débile tu comptes un jour bougé ton cul pour trouver du boulot ou tu vas rester comme ça et te faire entretenir par ma mère ? » Mon frère… huit ans n’avait pas sa langue dans sa poche et il détestait vraiment Franck moi je m’en fichais totalement mais je faisais semblant de le haïr aussi il était comme invisible pour moi la magie d’un nouveau père avait disparu. L’alcoolique, le drogué se lève de son canapé, mauvaise chose, très mauvaise chose… Je prends le bras de mon grand frère « Viens ont va dans notre chambre » c’était ma meilleure idée, ça sentait très mauvais pour Aaron, pour moi, il pouvait nous tués, il le ferait un jour ou l’autre vue sa tête de psychopathe, bon ok j’avais peut être de la haine pour lui à l’époque et il a du le sentir parce que c’est sur moi qu’il à déversé sa haine, ben quoi ? Une bonne gifle dans la tête ça raffermit la chair non ? Quoi qu’il en soit avec cette claque le gentil petit garçon, le gentil petit Stew était mort. « Dégage le maintenant et si tu me reparle comme ça ton frère en paiera les conséquences petits morveux ». Eh oui le seul point faible de mon frère c’était moi et Franck avait bien compris cela du coup à chaque fois qu’on le voyait fallait se taire et l’écouté comme notre père sinon je me prenais des gifles, j’en ai pris plus d’une au passage mais ce n’est pas important.

Les années se sont écoulés très rapidement, plus vite que ce que je pensais, rien n’a changé à part que je n’allais presque pas en cours et que je préférais trainer après au lieu de rentrer. Aaron et moi nous nous étions petit à petit éloignés, Franck vivait toujours chez moi et il n’avait pas envie de partir vraisemblablement. Aaron avait rapidement grandit devenant pratiquement un étranger, un jeune homme bizarre, un jeune homme avec des relations plus qu’étrange, il trainait avec des gars peu fréquentable, ne rentrait pas, revenait bourré ou même pire drogué… ce n’était pas mon frère ainé, ou était t’il parti ce garçon qui me protégé ? Les années nous avaient séparés, nous n’étions plus de frère mais deux inconnus, je trainais avec mes amis, ma bande, j’étais le chef d’une petite bande, nous fumions mais rien d’illégal je rentrais très tard dès l’âge de treize ans mais je ne faisais jamais rien de mal, je rêvais toujours secrètement d’une belle vie mais je n’y croyais presque plus. Mon frère avait disparu dans les méandres de mauvaises choses, alcool, drogue, comment faisait t’il pour se payer tout ça ? Je ne le savais pas, il avait tendance à avoir des ennuis, revenant pleins de bleus je devais le soigner, je devais le faire dessaouler avant que maman arrive, le nombre de fois ou il est passé sous l’eau froide ou j’ai du le tenir pour qu’il vomisse, j’en avais toujours les larmes aux yeux, tu devais me protéger non ? Tu devrais être là pour moi au lieu de ça tu détruis ta vie, tu détruis la mienne, aide moi frérot ne me laisse pas seul avec cet homme, dans cette vie, je t’en prie, je t’en supplie aide nous… mais tu ne m’as pas écouté, tu ne m’as pas écouté quand inquiet je t’ai dis qu’une voiture nous suivaient sans arrêt, quand tu as tenté d’arrêter la drogue… J’avais quinze ans et ma vie c’est écroulé sous le poids d’une vie trop lourde pour moi, trop de problème, aucune solution à l’horizon. « Dis tu crois qu’un jour on sera heureux ? » j’avais quinze ans et j’avais presque perdu espoir de vivre une vie normale « Non frérot tu seras heureux moi je suis irrécupérable » « Pff n’importe quoi c’est toi qui te dis irrécupérable mais si tu me laissais t’aider je suis sûr que ça irait. » Cette nuit là sera la pire de ma vie, il sourit, un vrai sourire, le seul depuis très longtemps, il se lève du sol, nous étions dans notre endroit, notre endroit à nous, il se lève pourquoi tu as fais ça ?? Pourquoi t’être levé, un bruit sourd, un bruit sourd dans une nuit calme, quelques gouttes sur mon visage, mon visage d’ange, de la pluie ? Non… . « Aaron ? » Boum, à la vitesse du corps de mon frère tombant sur le sol ma vie est détruite. Ma vie brisé en un seul instant, je mets au moins quelques secondes à réagir, des secondes seulement ? On dirait des heures, près de moi le sang commence à s’approcher de ma chemise, la tachant d’un rouge indélébile, je réagis enfin. Je secoue le corps de mon frère, le corps d’un frère, d’un père, d’un ami, il est mort il n’y a pas de doute, une balle dans la tête, ses yeux sont encore ouvert et il fait une petite grimace ou un sourire je ne sais pas. La police vite ! J’appel la police, verdict meurtre. Waouh qu’est ce qu’il était perspicace ce flic, meurtre il avait vue ça quand ? Lorsque je lui avais dis qu’il avait prit une balle quand il s’était levé ou alors quand il a vue l’énorme trou dans sa boite crânienne.



Enterrement, premier enterrement de ma vie, j’ai quinze ans depuis deux jours, ma vie est foutu, ma vie est brisé mais j’ai une bonne nouvelle, une très bonne même j’avais mis Franck dehors, c’est fou ce que l’on peut faire avec une batte de baseball, je l’ai tabassé avant de le viré à coup de pied, la libération la voilà la vraie libération. J’ai quitté l’école depuis la mort de mon frère, je ne m’en remets pas et commence à boire, vodka, whisky tout y passe, je n’arrête pas de boire, pourquoi ? Je n’en sais rien parce que ça ne m’empêche pas d’être malheureux, détruit mais cela comble au moins le trou béant dans ma poitrine. C’était finit je ne m’attacherais plus jamais à personne, pas de femmes, pas d’enfants plus rien du tout ça fait bien trop mal. Ma mère ne sait plus quoi faire pour me faire réagir, je me détruis, je me suicide à petit feu, pardon maman mais c’est bien trop dur de vivre sans lui, sans son repère, sans son idole. Finalement c’est un homme de l’âge de ma mère qui changera ma vie, une nuit alors que je suis encore saoul et que je sors de chez une femme, il m’a pratiquement envoyé en l’air avec sa voiture parce que je lui ai passé devant, cet homme sort en catastrophe, apeurer il me ramène chez moi en voiture. Une fois cela fait, ma mère en pleure me donne une bonne douche glacé, puis me couche. Le lendemain matin, l’homme, Ethan, était toujours là, présent pour ma mère, un homme gentil et bon, et c’était vraiment le bon. Travailleur il a petit à petit aidé ma mère mais n’avait pas plus d’argent que nous, il était devenu un ami et presque un père mais je n’avais pas l’intention d’arrêter l’alcool ah ça non. Un jour alors qu’il rentrait du travail j’étais avachis sur le canapé en train de boire comme toujours, amorphe sur se canapé, détruit il me soulève et me secoue. « Tu en as pas marre de te détruire comme ça ??? Tu veux mourir c’est ça ?? Tu crois que ton frère aurait voulu ça pour son petit frère ?? » Six mois maintenant qu’il était mort une éternité pour moi, j’allais sur mes seize ans et je voulais mourir. « Mêles toi de tes affaires tu n’es pas mon père ok ? » En moins d’une seconde je prenais ma première claque depuis longtemps « Pardon… c’est que te voir comme ça te détruire. Je t’aime comme un fils moi, mais merde réveil toi, je ne veux pas te voir dans la rubrique nécrologique un matin ! » C’est exactement ce que j’avais dis à Aaron quand il prenait de la drogue, y penser, entendre ses mots me font l’effet d’un électrochoc et je fonds en larme pour la première fois de toute une vie et la dernière fois aussi. J’ai passé la journée à pleurer dans ma chambre puis je me suis ressaisi, je devais aider ma mère et mon beau père à vivre normalement, une vraie vie, et quel métier serait bon pour moi ? Je n’ai ni diplôme ni expérience…

Ma mère perd son emploi lorsque j’ai 17 ans j’ai fais quelques boulots mais rien de bien extraordinaire qui voudrait embaucher un gosse ? Une nuit je me balade dans Chicago, une ville magnifique en journée du moins, je n’avais jamais fait attention mais à la nuit tombée, dealer, prostitués et tueur rodent dans les alentours d’une ville bondée, j’ai trouvé l’emploi rêver, je vais voir un dealer et je lui pose quelque question, me prenant pour un flic il m’amène rapidement dans une ruelle prévoyant de me frapper à mort mais en faite c’est moi qui le frappe et qui le ratatine, ben oui j’étais plutôt fort pour un jeune homme, il m’agresse je me défend normal non ? Je ne savais pas qui me surveiller plus loin, un homme, un homme que je ne connaissais pas encore mais qui faisait parti de ma vie… Mon géniteur, si si c’était bien mon géniteur, vraisemblablement il avait envie de me faire travailler avec lui, je ne savais pas qui il était, il ne le savait pas non plus au début. De but en blanc dans son bureau il me dit « Tu veux bosser pour moi ? » Je ne le connais pas, il m’offre du boulot, la drogue et moi bof nous n’étions pas vraiment des amis. « Mouai ça serait pour faire quoi ? »« Tu deal pour moi, ça rapporte un max mon gars. » Argent, tient voilà un sujet que j’aimais, je demandais les tarifs qui me plaisait bien j’ai donc commencé ainsi, petit dealer de quartier, toujours clean je vendais simplement, je n’ai jamais eu envie d’y toucher ça ne m’a jamais réellement plu mais bon il faut bien vivre hein. D’un appartement miteux ma mère et Ethan avaient emménagé dans un bel appartement d’un immeuble plutôt chic, pour eux j’étais un simple barman qui avait de très bon pourboire, ils savaient que ce n’étaient pas vrai mais ce que l’on ne sait pas ne peut pas nous faire de mal n’est ce pas ? J’étais doué, très doué même, je me défendais bien en plus et j’avais tendance à monter un peu les pris pour avoir plus d’argent. Mon géniteur se rendit compte rapidement de qui j’étais ça ne lui plaisait pas de travailler avec son fils et il mit soudainement à la porte de son magnifique businesse malheureusement pour lui et heureusement pour moi j’avais mes clients réguliers qui sont partis avec moi. Après avoir découvert son identité j’ai tabassé cet enfoiré et je suis partis à mon compte.

Six ans plus tard, j’avais 23 ans j’étais toujours un très bon dealer mais je n’étais pas le meilleur, c’est à ce moment là que j’ai rencontré un homme, Clark Jimmy Burtons, il deviendra très rapidement mon associés et à nous deux nous étions très bons, enfin associés c’était vite dis puisque Clark me prend plus pour son employé qu’autre chose mais j’ai toujours du fric alors peut m’importe, j’en ai plus que lorsque j’étais à mon compte. J’ai confiance en lui mais il me cache des choses, je n’arrive pas à mettre le doigt dessus après tout je m’en fiche hein, peut m’importe ce qu’il me cache il est un peu la représentation d’un grand frère étant donné son âge, nous ne sommes pas aussi proche que deux frères mais presque avec les années de boulot ensemble c’est normal. Mais il n’y a pas que lui qui m’a changé un petit peu, il y a aussi Auregan, mon amie ? Oui on peut la considérer comme une amie je l’ai rencontré près d’un club de strip tease parfois nous sommes si proches que j’ai l’impression qu’elle est ma meilleure amie, ma sœur mais de l’autre côté elle est aussi ma maîtresse, mon dégout pour les relations longue duré ne la dérange pas vraiment, nous avons une relation étrange parfois main dans la main presque en couple et d’autre fois nous ne nous connaissons pas du tout, elle connait tout de moi et je connais tout d’elle, notre relation est presque magique nous couchons ensemble de temps en temps et nous discutons de temps en temps aussi. Pourtant la magie à certain soucis parfois et ce souci s’appel Summer, une jeune droguée auquel j’apporte ses doses quotidiennes, d’ailleurs nous nous sommes rencontrés ainsi, elle venait prendre de la drogue à Clark et c’est moi qui l’ai vue, je l’ai prise pour un flic mais je me suis rendu compte que finalement c’était bien une junkie. Après ça nous nous sommes revues, j’essaie sans savoir pourquoi de la faire arrêter la drogue je serais même prêt à l’aider pour cela mais rien à faire. Et vous savez le pire ? C’est que je ressens une attirance pour elle, une attirance étrange, c’est réciproque j’en suis pratiquement sûr, pourtant je refuse de m’attaché non hors de question. Le choix sera dur entre Auregan et Summer, je ne veux pas choisir.


Dernière édition par Stew W. Shacksfil le Ven 19 Aoû 2011 - 8:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 3892
✗ Orgasmes obtenus : 168


Une nuit, j'ai rêvé que j'étais Dieu.
Au matin, je réalisais mes rêves

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Mer 23 Fév 2011 - 23:21

Bienvenue sur le forum et merci pour ton inscription !!!!!! Heart
J'en connais une qui va être R.A.V.I.E de te voir Very Happy
héhé

Bonne chance pour ta fiche et pour toute question, le staff est là ^^


You got curves like the ocean, gonna take it in slow motion got emotions that'll make it last. You got freckles on your shoulder. I've been dreaming that we could, dreaming that we could be sticking together. I got evidence cause every time I turn a corner, it's up against the wall and as the rest of the world fades out. As the rest of the world fades out.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://closertotheedge.purforum.com

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Mer 23 Fév 2011 - 23:24

Bienvenue sur le forum *-*

Bonne chance pour ta petite fiche et si tu as le moindre souci n'hésite surtout pas !

Et réserve moi un lien *-* Un escroc et une prostituée.... ça peut donner pas mal d'idée x) Saut
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 812
✗ Orgasmes obtenus : 206


.

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Mer 23 Fév 2011 - 23:30

Je vous remercie tout les deux de votre accueil. Friends

Isobel : Avec plaisir le lien on verra ça dès que j'aurais fini ma fiche Saut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 8:29

BIENVENUE S\'il to plait Lèche Bonne chance pour ta fiche & si tu as la moindre question n'hésites pas à m'harceler par MP (a) Tu vas faire une heureuse en prenant ce scénario.
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 812
✗ Orgasmes obtenus : 206


.

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 9:00

Je te remercie Wink Et toi excellent choix d'avatar... Micheal S\'il to plait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 9:16

Je te retourne ce compliment pour Ian S\'il to plait
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 812
✗ Orgasmes obtenus : 206


.

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 12:56

Merci beaucoup Razz

Bon je pense que ma fiche est terminé cette fois ci ! J'espère qu'elle est complète et que je n'ai rien oublié Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 3892
✗ Orgasmes obtenus : 168


Une nuit, j'ai rêvé que j'étais Dieu.
Au matin, je réalisais mes rêves

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 13:13

Je vais lire ça ! (wooowwww l'histoire est longue S\'il to plait )
Mais si ça ne te dérange pas, on attendra le retour de Summer pour la validation =)


You got curves like the ocean, gonna take it in slow motion got emotions that'll make it last. You got freckles on your shoulder. I've been dreaming that we could, dreaming that we could be sticking together. I got evidence cause every time I turn a corner, it's up against the wall and as the rest of the world fades out. As the rest of the world fades out.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://closertotheedge.purforum.com

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 812
✗ Orgasmes obtenus : 206


.

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 14:52

Heath je comprends pour la validation y a pas de soucis j'attend Summer, j'espère seulement que mon histoire lui ira S\'il to plait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 3892
✗ Orgasmes obtenus : 168


Une nuit, j'ai rêvé que j'étais Dieu.
Au matin, je réalisais mes rêves

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 14:53

Personnellement j'adore de trop ta fiche O.O Et tout est parfait, à mes yeux, donc je ne pense pas que ça ne lui plaira pas xD


You got curves like the ocean, gonna take it in slow motion got emotions that'll make it last. You got freckles on your shoulder. I've been dreaming that we could, dreaming that we could be sticking together. I got evidence cause every time I turn a corner, it's up against the wall and as the rest of the world fades out. As the rest of the world fades out.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://closertotheedge.purforum.com

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 17:09

WAZAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA! *O* Toi, tu me réserves un sujet, c'est obligé Crazy Je suis trop contente que tu es pris le rôle S\'il to plait Lèche Ta fiche est tout simplement magnifique, organisme, et j'en passe *O* Au passage, Bienvenue chez les fous mouahahahah (6) Ian est magnifique sur ton avatar baise bave Douche hihi
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 812
✗ Orgasmes obtenus : 206


.

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 18:04

Oh mais avec plaisir pour le sujet. S\'il to plait Je suis contente que ma fiche plaise j'étais pas sûre. Oh et pour terminer je suis folle aussi y a pas de soucis Houra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 2248
✗ Orgasmes obtenus : 90


ADMIN DEJANTEE
☠ La mort est douce et paisible.

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 18:12

NYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA Pom Pom Hero baise
T'es trop fort *-* Milles merci d'avoir pris ce personnage, j'espère bien que tu me réserveras un RP dès ta validation (a)
D'ailleurs je viens de lire ta fiche et WOAW elle est parfaite *-* Quelques fautes par ci par là mais rien de bien grave, surtout que j'adore ton style d'écriture Very Happy

Je te valide avec grand plaisir ! Amuse-toi bien et ne m'oublie pas pour un rp ! Amen

Edit : si en plus tu es folle c'est pire que parfait moi j'dis Saut




When she was just a girl, she expected the world, But it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, para-para-paradise, para-para-paradise, every time she closed her eyes. When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, and the bullets catch in her teeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 812
✗ Orgasmes obtenus : 206


.

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 18:40

Oh merci je suis très contente d'être validé ! Lèche Désolé pour les quelques fautes je viens de voir des fautes moi aussi en me relisant vite fait je ferais plus attention pour les RP Sac je vais faire ma fiche de lien tout de suite Houra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 18:49

Si je peux me permettre, Bienvenue =) Jolie fiche de présentation j'aime beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 812
✗ Orgasmes obtenus : 206


.

MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   Jeu 24 Fév 2011 - 19:14

Je te remercie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver   

Revenir en haut Aller en bas
 

Croire en ces rêves, c’est bien ça le problème avec les rêves, c’est qu’ils sont fait pour être rêver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closer to the edge :: Fiches terminées-