AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En raison d'une démotivation générale au sein du staff et des membres absents, le forum est en hiatus.
Revenez dans quelques semaines/mois, avec un changement de staff et un tout nouveau tout beau, forum.
Merci à ceux qui sont restés jusqu'au bout et pour leur soutien. En espérant vous retrouver à la réouverture ...
Heath, Summer & Camilya.

Partagez | 
 

 Evain • I don't need to be saved.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 18
✗ Orgasmes obtenus : 0


.

MessageSujet: Evain • I don't need to be saved.    Mar 3 Juil 2012 - 15:46



Evain Dylan Dawkins

All they told me was just give up



Date & Lieu de naissance : Londres, née le 24 avril 1988.
Métier : Tatoueur-Perceur à son compte.
Groupe : Dangereux
Statut familiale : Célibataire - N'a plus de contacts avec sa famille.
Statut sociale : Relativement pauvre, arrive à subvenir simplement à ses besoins, sans plus.


Who I am ?
How I am ?

Evain est quelqu'un de très complexe. De nombreuses personnes ne le comprennent pas, le disent fou. L'explication à son caractère particulier et instable ? Le trouble de la personnalité Bordeline. Gravement atteint, le jeune homme a une tendance à se laisser ravager par ses émotions. A la limite de la double personnalité, il a du mal à gérer ses sentiments et ses actes. Il ne se contrôle pas toujours, et ses excès de colères sont souvent très soudains, et violents. Sa vision des choses est souvent erroné par une forte tendance à la paranoïa, ou paradoxalement à la fascination. Pour lui, tout est tout blanc ou tout noir. Entre l'amour et la haine, il n'y a qu'un pas, qu'il franchit volontiers si on le vexe. Un jour il sera votre meilleur ami, le lendemain, votre pire ennemi. Il n'a pas conscience de ses actes, et souvent, par lâcheté, se cache derrière des excuses, ou joue la victime de l'histoire. Cette manipulation n'est pas forcément volontaire, il ne peut s'en empêcher.
Son estime de soi est très basse. Il se déteste. Il déteste son être, son corps. Ce mec est un véritable paumé complexé. Il a souvent cédé à la mutilation, aux brûlures volontaires, mais assouvie cela à présent à bout de tatouages et piercings, sur son corps, se l'appropriant, faisant ce qu'il est aujourd'hui.
Ne voyez pas Evain comme quelqu'un de méchant en soi. Il lui arrive d'être gentil, même plus qu'agréable. Il a un certain sens de l'humour, certes étrange et que peu de gens partagent, mais sait quand même faire rire. C'est quelqu'un de très appliqué dans ce qu'il fait, son art des tatouages qui est devenu sa vraie passion. Il culpabilise souvent de ses actes mauvais, et ne blesse jamais sans remords. Il y a plus en lui un adolescent paumé, qui se cherche, que le criminel qu'il est pourtant devenu aujourd'hui. Il est immature, puéril. Il n'est qu'un gosse aux impulsions violentes. Sexualité incertaine, désir d'être aimé, crise existentielle... C'est dans les tréfonds sombres de Chicago qu'il cherche à s'accomplir.


Evain est grand. Son corps est fin, même un peu trop. Ses côtes ressortent légèrement. Il parait maladroit, avec son grand corps, ses longs bras et ses jambes fines. Son corps est recouvert de tatouages. Son torse, ses bras, son cou, tous ces dessins qui recouvrent sa peau ont leur histoire. Chaque symbole a sa signification précise. C'est ce qui fait de ce jeune homme quelqu'un au physique bien particulier. Il aime dévoiler ses tatouages, et n'est pas du genre à porter des manches longues dans le seul but de cacher ses manchettes colorées. Sa manière de s'habiller est d'ailleurs très variée, et aussi changeante que son humeur trouble. Il peut passer du très classique, de la chemise blanche et bien propre, ou bien au contraire, un style grunge et sombre, et destroy. Il fait très attention à son physique, tentant de masquer ces complexes profonds.
Son visage est également assez particulier. Son nez est assez long et droit. Ses lèvres sont légèrement pulpeuse, donnant un air étrangement juvénile à son visage. Sa mâchoire légèrement carrée contraste cependant avec cet effet. Ses yeux sont entre le noisette et le vert, d'une couleur qui paraît changeante, et encadrés de cils légèrement plus longs que la normales, donnant un effet plus doux mais aussi plus perdu à son visage. Ses cheveux châtains sont légèrement longs, lui retombant maladroitement sur le visage.


Sacha
Age : 18 ans.
Avatar : Oliver Sykes !
Pays : France
Crédits des créations utilisées : Tumblr pour le premier gif, moi-même ( Sacha ) pour le deuxième et avatar.
Comment as-tu connu le forum ? Top-siteee
Qu'en penses-tu ? Suggestions ? Il est cool ♪
Code du règlement : validé par CamCam
Mot de la fin : Kawabungaa !




Dernière édition par Evain D. Dawkins le Mer 4 Juil 2012 - 22:51, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 18
✗ Orgasmes obtenus : 0


.

MessageSujet: Re: Evain • I don't need to be saved.    Mar 3 Juil 2012 - 16:30

This is my past



• Elle était là, au milieu de la rue. Un immense sourire collé aux lèvres. Elle planait, totalement. L'acide qu'elle avait consommé lui montait à la tête. Elle était perchée sur son pic, tournant sur elle même. Puis elle a eu mal. Terriblement. Elle s'écroula, sur le bitume, Les mains serrées sur son ventre. Il y avait quelque chose qui n'allait pas. Elle allait mal. Était-ce donc les effets de cette fichue drogue ? Non... Elle perdit conscience, sur le sol. Elle souffrait trop.
Et c'est quelques heures plus tard, au petit matin, qu'elle mit au monde Evain. Déni de grossesse. Enfant non désiré, enfant miraculé d'une mère junkie à peine sortie de l'adolescence. •

Et puis il est arrivé. De manière précipité à l'hôpital. En courant. Tap tap tap. Le bruit rapide et régulier de ses vieilles Docmartens qui martèlent le sol. Un ado paumé. Il parcourt les couloirs, regarde par les hublots. Et i la voit. Elle, dans son lit, endormie. Pitoyable, maigre. Sa soeur. Son aînée, cette paumée. Elle a deux ans de plus que lui, mais c'est bien Dylan le plus mature des deux enfant Dawkins. Il a seulement dix-huit ans pourtant. Il pousse la porte. Et il entend un cri. Aiguë. Il se fige, se retourne. Dans un petit lit blanc, s'agite un petit bébé. Il paraît minuscule. Pâle. Les yeux clos, il s'agite. Dylan s'approche, et, instinctivement le prend dans ses bras. Il le regarde, tremblant, et observe sa soeur. Cette pauvre idiote s'était donc faite engrossée ? Dieu sait qui peut bien être le père de ce pauvre chiard, soupire l'adolescent en berçant le nourrisson. Le père biologique du moins. Car Dylan devint son père, dès ce premier contact.

Alors Evain a grandit. Nommé par son oncle, délaissé par sa mère. Élevé par un gosse paumé, dans les rues de Camden. Une enfance difficile, dans des situations financières précaires, mais une enfance heureuse. Parce que l'argent devient qu'un détail quand on a quelqu'un qui le soutient. Evain a grandit en voyant son père comme un modèle. Ce grand type aux cheveux longs, aux bras tatoués, et toujours à sourire. Un brave gars.

Mais toutes les belles histoires ont une fin. Et si ce n'est pas une fin, c'est un déraillement, au moins.

Quatorze ans. L'adolescence. Evain commence à laisser apparaître ses troubles de la personnalité et de l'humeur. Adolescent mal dans sa peau, complexé, isolé des autres. Un vrai changement. Le garçonnet calme et souriant se transforme en dépressif renfermé. C'est triste, mais c'est la vie.

Il vient un jour où le jeune homme commence à se blesser lui même. Laissant glisser sur la peau de ses bras la flamme de son zippo. Laissant sur sa peau des marques, des cicatrices. Une addiction à la douleur. Une fascination à voir sa peau se déformer, se détériorer sous ses yeux presque admiratifs. Son père l'apprend. Son père le remarque. Il essaye de le soigner. Psychologues. Traitements. Thérapies en tous genres, même des plus grotesques.

Mais rien ne marche. Et puis tentative de suicide. L'adolescent se laisse tomber du balcon de leur appartement. Il s'en sortira après un coma d'une semaine, et de nombreuses fractures. La période la plus difficile pour le père et le fils. Se remettre d'un drame. Essayer de comprendre. De panser les plaies.

Et puis, finalement, pour ses dix-sept ans, la solution apparaît. A ses quinze ans, quelques semaines après le drame, Dylan offre au jeune Evain son premier tatouage. Le premier d'une longue série. Une petite ancre sur l'auriculaire de la main gauche. Un symbole fort, un nouveau leitmotiv. S'accrocher. Il trouve dans les tatouages une nouvelle manière de s'exprimer. Et, grâce à son père, il se crée un nouvel équilibre.

Mais patatra.

Evain a vingt ans. Evain tombe amoureux. D'une jeune fille, une de ses clientes, sur laquelle il a laissé une trace de son art.
Elle avait les yeux noirs desquels on voit du bleu, qu'on prend pour l’océan, dans lesquels on voit Dieu, qui font toucher du bout des doigts les horizons...
Elle l'entraîne dans ce monde. Ce monde où il est né. Ce monde sombre, les tréfonds de Londres. Les rues les plus glauques de Camden où les junkies s'entassent, avec leurs regards vides. Là où la mort sent plus fort que l'amour, là où la folie domine l'équilibre. Il sombre. Il se laisse aller. C'est à ce moment là qu'Evain détruit ces derniers espoirs d'une vie normale et surtout heureuse. L'acide, la drogue de sa mère, et l'Héroïne, principalement.

Tu veux finir comme ta pauvre épave de mère, Evain ? T'es pitoyable. Regarde toi. T'es pas celui que j'ai élevé. T'as plus rien de celui que j'ai aimé. Tu me déçois.
Le jeune homme relève le regard, sombre. Ses pupilles sont dilatées. Son corps tremble. Il le fixe. Lui, son père. Son modèle. Son modèle le dénigre de la sorte. Il ne peut pas comprendre. Personne n'avait jamais put le comprendre. Sans qu'il ne puisse le contrôler, Evain lève la main. Il frappe la joue de Dylan avec tellement de violence que ce dernier titube.
Tu cherche pas à comprendre. T'as jamais cherché. Je suis malade, mais t'as jamais réussis à me soigner. Personne n'a jamais réussi. Tout le monde me rabaisse. Tout le monde me regarde comme si j'étais un monstre. C'est de votre faute. J'aurais jamais dut être là. J'aurais préféré mourir que de vivre cette vie.
Il assène un coup de pied dans le torse de son père, toujours au sol. Ce dernier ne bouge pas. Trop surpris. Trop choqué, et blessé par les propos du jeune homme. Ce dernier reste quelques secondes immobile, avant de faire demi-tour d'un pas précipité. Il quitte l'appartement familiale pour la dernière fois, embarquant ses quelques affaires, ses économies.

Il retrouve celle qui le détruit. Sa tentatrice. Elle lui demande de partir avec elle. Retourner dans sa ville natale, aux Etats-Unis. Le sourire naïf, Evain hoche la tête et l'embrasse sur le front. Et ils partent. Il croit qu'il peut laisser sa vie sans remords derrière lui. Naïf.

Il part. Il ne revoit pas son père.

Et voilà. Chicago.


Je crois que ça ne marche pas. Ça ne marche plus. Tu me fais peur. Et puis, j'ai envie de changement.
Il la regarde. Il ne comprend pas. Elle est là, face à lui, même pas gênée. Elle sourit presque. D'un sourire qu'il déteste. Elle se moque de lui. Il le sent. Elle le jette, avec amusement. Elle savoure sa souffrance. Il le sent. Il se lève. Son coeur bat la chamade. Son coeur lui fait mal. Il s'approche d'elle. Elle ne bouge pas. Il attrape son poignet, et le serre dans sa main. Elle commence à grimacer. Il lui tord le bras, et là, elle crie. Mais c'est tout de sa faute. Si elle souffre, c'est parce qu'elle le mérite.

Il la lâche brutalement et la pousse contre le mur. Elle s'écroule, se recroqueville, protégeant son corps de ses bras, effrayée. Il se penche sur elle, la saisit par le cou. Il serre ses doigts contre sa peau, la fait suffoquer. Elle a peur, elle gigote. Pourquoi tu me fais ça ?, il demande, d'une voix brisée. C'est elle qui lui fait mal. Il soupira, la lâche. Elle tousse, pleure, tremble. Il la contourne, lui marchant sur la main au passage. Il quitte la chambre. Il sort, les nerfs à vif. Ses mains tremblent. Il a mal, et a besoin de faire mal.


Il descendit dans la rue, une clope au bec. Les pas traînants, sa silhouette grande et maladroite s'aventure dans la ville mal éclairée.

Et c'est certainement ce soir là que sa descente aux enfers s'accéléra. Lorsqu'il croisa cette femme. Cette jeune femme totalement droguée. Elle a la même dégaine que sa mère. Les mêmes yeux vides. Elle est maigre. C'est qu'une gosse. Elle doit avoir dix-huit ans à tout casser. Elle est morte, de l'intérieur. Elle est pitoyable. Il retrouve en elle ce qu'il déteste. Ce qu'il a aimé. Ce qu'il l'a trahit. Il s'avance vers elle. Elle est appuyé contre le mur, dans une tenue trop courte. Une prostituée ? Peut-être. Evain s'approche. Elle le remarque enfin. Elle lui sourit légèrement. Une gosse.

Il s'approche d'elle, en fronçant les sourcils. Pitoyable. T'es pitoyable., qu'il lui lance sèchement. Elle perd son sourire. Elle entrouvre la bouche pour répliquer quelque chose, mais il lui plaque la main sur le visage, l'empêchant de prononcer le moindre mot. Elle gigote. Il la colle contre son mur, un peu plus. Elle a peur. Il le voit. Mais il continue.

Il la laissera quelques instants plus tard, souillée et tremblante, sur le bitume. Il est un monstre. Il le sait. Il le sent. Il a peur de lui-même. Il se déteste. Mais il ne peut s'en empêcher. C'est plus fort que lui. Ses pulsions.


Il a vingt-quatre ans. Cela fait quatre ans, qu'il est seul. Cela fait quatre ans, qu'il se sent changer. Il ne touche plus à la drogue. Cela le débecte. Il ne veut pas devenir comme sa mère.

Le passé l'a changé. Il a peur de lui même. Peur de ses excès de violence. Mais le monde semble être contre lui. Le monde tourne, et le fixe en se moquant. Evain, tu es un monstre. Tu es fou.. Il sent les gens le regarder comme si il n'était pas normal. Il a peur. Alors il se bat. Il se bat contre des illusions paranoïaques. Il n'a plus son père, le seul qui peut lui offrir une forme d'équilibre.

Evain, le monde n'est pas contre toi, c'est toi qui est contre le monde.



Dernière édition par Evain D. Dawkins le Jeu 5 Juil 2012 - 6:33, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Evain • I don't need to be saved.    Mar 3 Juil 2012 - 16:55

Bienvenue sur le forum et merci de ton inscription Very Happy
si tu as besoin d'aide le staff est là Heart
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 18
✗ Orgasmes obtenus : 0


.

MessageSujet: Re: Evain • I don't need to be saved.    Mar 3 Juil 2012 - 17:05

Merci Very Happy ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Evain • I don't need to be saved.    Mer 4 Juil 2012 - 12:07

Bienvenue sur le forum & bonne continuation pour ta petite fiche. ♥️
Comme l'a si bien dit Isosopetitoiseau, si tu as besoin d'aide, nous sommes là. Very Happy
& je valide ton code. **
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 3892
✗ Orgasmes obtenus : 168


Une nuit, j'ai rêvé que j'étais Dieu.
Au matin, je réalisais mes rêves

MessageSujet: Re: Evain • I don't need to be saved.    Mer 4 Juil 2012 - 13:03

Bienvenuuuuuue à Chicago et merciii pour ton inscription ! Heart
Bonne chance pour ta fiche
& comme l'ont dit mes deux femmes, le staff est là si besoin What a Face


You got curves like the ocean, gonna take it in slow motion got emotions that'll make it last. You got freckles on your shoulder. I've been dreaming that we could, dreaming that we could be sticking together. I got evidence cause every time I turn a corner, it's up against the wall and as the rest of the world fades out. As the rest of the world fades out.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://closertotheedge.purforum.com

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 18
✗ Orgasmes obtenus : 0


.

MessageSujet: Re: Evain • I don't need to be saved.    Mer 4 Juil 2012 - 13:12

Merci à vous Very Happy ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 2248
✗ Orgasmes obtenus : 90


ADMIN DEJANTEE
☠ La mort est douce et paisible.

MessageSujet: Re: Evain • I don't need to be saved.    Mer 4 Juil 2012 - 14:34

Bienvenuuuuuue sur le forum & merci pour ton inscription Charriot
Bon courage pour ta fichounette jeune padawan Crazy (et évidemment: si tu as des questions, n'hésite pas Wink)

Amuse-toi bien Youu




When she was just a girl, she expected the world, But it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, para-para-paradise, para-para-paradise, every time she closed her eyes. When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, and the bullets catch in her teeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 18
✗ Orgasmes obtenus : 0


.

MessageSujet: Re: Evain • I don't need to be saved.    Mer 4 Juil 2012 - 22:53

Merci ! ♥

Voilà, j'ai finis ma fiche.

Désolée, le personnage est assez poussé, j'ai pas l'habitude de cela, alors si j'en ai trop fait n'hésitez pas à me le dire. Surtout pour l'histoire, je crois que c'est un peu trop sombre... Je fais jamais ce genre d'histoire d'habitude, ç'doit être pour ça xD

Bref, voilà ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 2248
✗ Orgasmes obtenus : 90


ADMIN DEJANTEE
☠ La mort est douce et paisible.

MessageSujet: Re: Evain • I don't need to be saved.    Jeu 5 Juil 2012 - 7:54

Je lis ça tout de suite ♥




When she was just a girl, she expected the world, But it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, para-para-paradise, para-para-paradise, every time she closed her eyes. When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, and the bullets catch in her teeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 2248
✗ Orgasmes obtenus : 90


ADMIN DEJANTEE
☠ La mort est douce et paisible.

MessageSujet: Re: Evain • I don't need to be saved.    Jeu 5 Juil 2012 - 8:14

Bon j'ai tout lu et tout me paraît parfait, je te valide avec plaisir !
Tu peux dès à présent aller poster tes fiches de liens, de rps, et toutes tes autres demandes & commencer à jouer. N'oublie pas de voter régulièrement sur les top-sites et, si tu le souhaites, de poster dans les fiches pubs sur Bazzart et PRD ! Aaaah et n'oublie pas de recenser ton avatar, histoire de ne pas te le faire piquer (au passage, il me fait flipper le monsieur Affraid What a Face)
Amuse-toi bien S\'il to plait




When she was just a girl, she expected the world, But it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, para-para-paradise, para-para-paradise, every time she closed her eyes. When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, and the bullets catch in her teeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 18
✗ Orgasmes obtenus : 0


.

MessageSujet: Re: Evain • I don't need to be saved.    Jeu 5 Juil 2012 - 10:03

Merciiiii !
Je vais faire tout cela de ce pas ♥

( Owi, c'est pour ça que c'est cool :B )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Evain • I don't need to be saved.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Evain • I don't need to be saved.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» A partir d'aujourd'hui fini la fumée dans les lieux publics
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closer to the edge :: Fiches terminées-