AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En raison d'une démotivation générale au sein du staff et des membres absents, le forum est en hiatus.
Revenez dans quelques semaines/mois, avec un changement de staff et un tout nouveau tout beau, forum.
Merci à ceux qui sont restés jusqu'au bout et pour leur soutien. En espérant vous retrouver à la réouverture ...
Heath, Summer & Camilya.

Partagez | 
 

 Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 6
✗ Orgasmes obtenus : 3


.

MessageSujet: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Sam 12 Mai 2012 - 11:32



Cameron Joseph HurthFeets

"I promise I`m not a serial killer. I just want to use your phone."



Date & Lieu de naissance : 14 avril 1987 - Jamestown, Dakota du Nord
Métier : Tueur
Groupe : Les personnes dangereuses.
Statut familiale : Célibataire
Statut sociale : Riche


Who I am ?
How I am ?
Caractère du personnage en 25 lignes complètes minimum (comptées dans le scrollbarre).
Depuis tout petit, je suis de nature calme. Quand on ne m'ennuie pas, bien sûr. Cependant, je peux être calme et penser à ma future victime. Ou tout simple repenser à mon passé. Au final, il n'y a que ma petite personne qui compte. A partir du moment que tout tourne autour de moi et que tout se passe bien pour moi, je me contrefous du reste. Quelqu'un pourrait être entrain de se faire agresser ou bien même l'agresseur aurait besoin d'aide, je les laisserais tous les deux dans la merde. Mh, il y a quand même pour quelques personnes pour qui je détournerais l'attention de ma petite personne. Mais cela reste un secret. Je suis censé n'être intéressé que par moi.
Physique du personnage en 25 lignes complètes minimum (comptées dans le scrollbarre).
Je suis une personne de taille un peu plus haute que la moyenne. Les cheveux chatains clairs, et les yeux marrons, c'est ce qu'on repère le plus sur mon visage allongé après mes lèvres charnues dans un sourire de satisfaction. Quelques fois, je me laisse une barbe de quelques jours. Niveau vestimentaire, je suis plutôt du genre à être décontracté. Avec un bon jean. Des converses. Et une chemise, la plupart du temps noire. J'aime être fondu dans la masse. Habillé de la sorte, je passe inaperçu. Mais il m'arrive de me mettre sur mon trente et un. Dans de rare occasion, certes.

Ellie

Age : 22 ans
Avatar : Joseph Morgan
Pays : France
Crédits des créations utilisées : Google
Comment as-tu connu le forum ? Google \o/
Qu'en penses-tu ? Suggestions ? Je dis que ça a l'air d'un forum de tarés =')
Code du règlement : Iso valide *-*
Mot de la fin : Je tiens à dire que ce n'est pas tous les jours que je commence à boire à 10h, parfois c'est à 8h...



This is my past



Cameron, prénom donné par mon père, Joseph par ma mère, je proviens d'une famille très aisée, la cuillère en argent a toujours été présente. J'ai grandi dans cette grande ville où tous les coups sont permis. J'ai été très bien élevé. Pour ça, je ne peux rien reprocher aux parents. Ils ont réussi à faire de moi l'enfant modéle. Et puis, étant l'ainé de deux soeurs et d'un petit frère, il était de mon devoir de montrer l'exemple. Comme je les aimais. Je les protégeais, les défendais, dès qu'un petit con les embêtait. Ils étaient la prunelle de mes yeux. Je me souviens du rire des mes soeurs lorsqu'avec mon frère, nous les faisions rire rien qu'en crachant du soda tout en haut d'un immeuble et que cela retombait sur la tête des passants. C'était la bonne époque. Mais pour rien au monde, je ne voudrais revenir en arrière. Avoir gouter à la drogue n'était pas un mauvais choix. Ca m'a juste aidé à trouver qui j'étais réellement. Et non pas cette marionnette, ce pantin que mes parents s'obstinaient à modeler.

Je suis resté pendant plus de quatre ans chez eux, tout en alternant les disputes, les portes qui claquent, les coups de poings dans les murs, les injures. Une fois, j'en suis même venu aux mains avec mon père. Je n'ai pas arrêté de le frapper jusqu'à ce que j'aperçoive du sang. Les cris de ma mère m'incitait à continuer. La plus jeune de mes soeurs était là, et elle pleurait. Autant dire, que je ne l'avais même pas vu. Je crois que c'est à partir de ce jour que j'ai commencé à me foutre complétement de mes cadets. Je n'avais qu'une idée en tête, ou plutôt une chose, c'était la violence. L'adrénaline que cela me produisait était plus fort que l'amour que je leur portais. Le choix était donc simple. C'était soit ma famille, soit la drogue et tout ce qui allait avec. Je ne rentrais chez moi que pour manger et dormir. Sinon, le reste du temps, j'errais dans les rues de Chicago avec mes amis.

"Hey, laisses-en un peu pour les autres !
- Sinon quoi ?
- Sinon on devra tuer quelqu'un.
- Chiche ?
- Chiche !"


Voilà comment le cauchemar de mes victimes et mon pur bonheur a commencé. Par un simple pari avec mes amis. Ce soir là, je ne me souviens plus si nous étions plus camés que les autres soirs, mais je me rappelle exactement chaque détail de cette soirée. Max, Jeremy, Ethan et moi étions chez la grand mère de Max. On squattait toujours là-bas, parce qu'elle n'osait jamais rien dire à son petit-fils. Ca nous arrangeait. Au moins, on ne trainait pas dans un parc entrain de se faire fouiller par la police. La pluie tombait à flot. Jeremy se roulait un join, tandis que je faisais des rails. Max et Ethan jouaient à la console et l'un des deux finit par tourner la tête en ma direction. Une fois le pari lancé, Ethan mit le jeu en pause, on enfilait nos vestes et sortit sous la pluie tombante. Dans une ruelle perpendiculaire à une avenue se trouvaient des SDF. On se regardait tous les quatre, un grand sourire aux lèvres. Il restait à savoir lequel de nos s'y collerait. Shi Fu Mi a choisi de notre sort ce jour là. J'ai perdu.

Alors je suis entré complétement dans la ruelle. J'ai regardé quelques hommes qui étaient entrain de dormir paisiblement dans leurs cartons. Et puis, j'en ai attrapé un, qui était éveillé. Il ne hurlait pas, ne disait pas un mot. Jeremy m'a lancé un couteau. La peur se lisait dans les yeux de cet homme. Et moi, bizarrement, je me sentais bien. La lâme appuyait sur sa peau et d'un coup, je lui tranchais la gorge. Il émit un petit bruit puis s'étala sur le sol lorsque je le lâchais. Le voir étendu sur le sol me procurait du plaisir. Je ne savais pas exactement ce que c'était, mais ce qui était sûr c'est qu'il était le premier d'une longue liste. Dont je ne me suis jamais fait prendre.

Mes vingt ans passés, je suis parti de la maison familiale. Je ne pouvais plus les supporter. J'avais besoin de changer d'air. Rien que de les voir me donnait envie de vomir. Il était plus préférable pour eux et surtout pour moi que je m'en aille. Je suis parti comme un voleur. Prenant un sac à dos avec le nécessaire. Et à moi le pays ! Quatre ans. Ca m'a prit quatre ans pour faire le tour des Etats-Unis. M'attardant dans quelques villes pour prendre mon pied. Un petit meurtre par-ci et par-là n'a jamais tué personne... Enfin, si. Et je suis revenu chez les parents. Sans prévenir. Je ne sais pas ce qu'il m'a réellement pris quand je suis arrivé à la maison. Ils étaient contents de me revoir. Tous. Je sentais l'adrénaline monter en moi. Et l'énervement aussi. J'avais oublié à quel point les entendre m'exaspérait. Assis à table, avec toute ma famille, j'écoutais patiemment mon père me raconter ce que j'avais manqué. Je le fixais, sans ciller et lui plantais ma fourchette dans la main. Il s'était levé de table, hurlant. Ma mère me criait également dessus. Et je soupirais d'agacement. Ma chaise grinça dans un bruti stridant lorsque je m'éloignais de la table, m'approchais des parents. D'une force que je ne contrôlais pas, je les poussais à terre et attraper le grand couteau pour couper la viande. Les hurlements de mes soeurs et de mon frère me tuaient les tympans mais je m'en contrefichais. Mes parents, à terre, se trouvaient dans ma vision et je ne voyais qu'eux.

Pour avouer, je me suis senti vraiment bien quand la lame a transpercé un premier coup le ventre de ma mère. Et j'ai enchainé jusqu'à ce que mon père se mette entre elle et moi. Je ne sais pas combien de coups j'ai donné. Mais ce qui était sûre, c'est qu'ils ne bougeaint plus. Je me suis alors retourné vers mes soeurs qui pleuraient et mon frère qui me regardait d'un oeil noir. Je souriais à m'en péter la machoire en m'approchant d'eux et en les avertissant que si elles continuaient de hurler, j'allais les tuer. Chose que j'allais faire, mais elles m'écoutèrent quand même. J'ai demandé à l'aînée d'attacher mon frère. Je voulais, de ces yeux bleus, qu'il voit comment ses soeurs allaient mourir et combien je prendrais du plaisir à les tuer. Je prie la cadette par la main et la fis asseoir sur mes genoux. Je posais ma main sur sa joue que j'embrassais délicatement par la suite. Et d'un geste vif, je lui tordais le cou. La soeur restante hoqueta en voyant le corps de la plus petite, sans vie. Je m'approchais d'elle en prenant le couteau de boucher qui était à côté des parents, innondant dans leur sang. Je saigna ma petite soeur comme si elle était une inconnue. Au fond, ils l'étaient tous. Je lui ouvris les veines et la laisser là, alors égorger mon jeune frère.

Je suis reparti sans laisser de trace. C'était là, ma première règle. Je n'ai rien ressenti, excepté de la satisfaction. Le lendemain de mon massacre, la police m'appela. Ils savaient que plus jeune, j'avais eu des problèmes avec mes parents. Quand je fus disculpé, on me demanda si je savais où était ma cousine Isobel. Surpris, je leur répondis que non. Avais-je vraiment une cousine ? Après tout, maintenant j'étais sans famille, il me fallait bien trouver un allié dans tous ces traitres. Alors ma décision était toute faite. Je devais la voir. Et même si elle ne le voulait pas, je resterais chez elle.

Heureusement pour moi qu'elle ait plutôt bien pris le fait que je me sois incrusté. Cela fait quelques mois que nous vivons ensemble. Et je dois dire que contrairement à ma famille de base, j'aime bien Isobel. Mais je devrais tuer quiconque le répetera.


Dernière édition par Cameron J. HurthFeets le Jeu 24 Mai 2012 - 21:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/William.G.23

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Sam 12 Mai 2012 - 11:57

Bienvenue officiellement sur le forum Very Happy
J'ai validé ton code Very Happy Et cependant son avatar n'est pas à la bonne case x)
Le staff est là si besoin et tu connais déjà ma boite mp pour le perso Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 3892
✗ Orgasmes obtenus : 168


Une nuit, j'ai rêvé que j'étais Dieu.
Au matin, je réalisais mes rêves

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Sam 12 Mai 2012 - 12:20

Bienvenue sur le forum et merci pour ton inscription -avec un scénario qui plus est x)-
Bonne chance pour ta fiche Heart


You got curves like the ocean, gonna take it in slow motion got emotions that'll make it last. You got freckles on your shoulder. I've been dreaming that we could, dreaming that we could be sticking together. I got evidence cause every time I turn a corner, it's up against the wall and as the rest of the world fades out. As the rest of the world fades out.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://closertotheedge.purforum.com

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Sam 12 Mai 2012 - 12:31

Bienvenue sur le forum, petite créature. *sort* S\'il to plait
Bon courage pour ta fiche & si besoin est, le staff est là. Hugs
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 6
✗ Orgasmes obtenus : 3


.

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Sam 12 Mai 2012 - 12:38

Haaaaaan je suis touchée !!! Merci à vous guys =') !
Mh, avec un scénario, pour ma part c'est plus difficile à faire. Faut se mettre dans la peau du personnage. Réussir à bien l'incarner. \o/ Mais je relève le défi !

'_' Argh, j'savais bien que y'allait avoir un truc avec l'avatar... J'ai toujours un problème avec les ava' sur les fofos \o/ (même sans alcool sans le sang x_x)

Bref, merci again :')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/William.G.23

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Dim 13 Mai 2012 - 8:35

Bienvenue sur le forum Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 2248
✗ Orgasmes obtenus : 90


ADMIN DEJANTEE
☠ La mort est douce et paisible.

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Dim 13 Mai 2012 - 16:01

Bienvenue sur le forum et merci pour ton inscription S\'il to plait
Bon courage pour ta fiche, et n'hésite pas à mpotter Isobel en cas de question sur le personnage (qui est un très bon choix d'ailleurs Crazy )




When she was just a girl, she expected the world, But it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. And dreamed of para-para-paradise, para-para-paradise, para-para-paradise, every time she closed her eyes. When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, and the bullets catch in her teeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 812
✗ Orgasmes obtenus : 206


.

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Dim 13 Mai 2012 - 19:46

Quel excellent choix d'avatar et de scénario d'ailleurs Heart
Bienvenue parmi nous ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Ven 18 Mai 2012 - 9:17

Tu t'en sors mon coco ? Si t'as besoin d'un délais n'hésite pas à demander Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 6
✗ Orgasmes obtenus : 3


.

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Ven 18 Mai 2012 - 9:42

Je suis au travail actuellement. Mais je finis tot cette apres midi! Je pourrais donc enfin commencer la fiche \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/William.G.23

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Ven 18 Mai 2012 - 9:54

Heart je me doutais que tu étais au boulot Very Happy Mais bon t'inquiète pas, si besoin n'hésite pas (a)
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 299
✗ Orgasmes obtenus : 23


Baby... I'm not an angel ♫ ♬ ♪

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Lun 21 Mai 2012 - 18:53

Bienvenu cher Monsieur ! Crazy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :
Invité







Invité

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Jeu 24 Mai 2012 - 21:41

Niaaaa pour moi tout est parfait S\'il to plait

Je te valide donc Very Happy Tu peux à présent recenser ton avatar, faire tes fiches de liens et de rp, voter pour les top site, et si tu es sur Bazzart et prd poster sur nos fiche pubs Very Happy Réserve moi un rp Heart

Have fun parmi nous Crazy
Revenir en haut Aller en bas

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 6
✗ Orgasmes obtenus : 3


.

MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   Jeu 24 Mai 2012 - 21:43

\o/ Merciiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/William.G.23

I introduce to you :
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cameron J. HurthFeets - "I love it when they run."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closer to the edge :: Fiches terminées-