AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En raison d'une démotivation générale au sein du staff et des membres absents, le forum est en hiatus.
Revenez dans quelques semaines/mois, avec un changement de staff et un tout nouveau tout beau, forum.
Merci à ceux qui sont restés jusqu'au bout et pour leur soutien. En espérant vous retrouver à la réouverture ...
Heath, Summer & Camilya.

Partagez | 
 

 When you kiss me... ▬ ft Shadow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 299
✗ Orgasmes obtenus : 23


Baby... I'm not an angel ♫ ♬ ♪

MessageSujet: When you kiss me... ▬ ft Shadow    Mer 25 Avr 2012 - 19:04

Shadow & Roxane



En avril, ne te découvre pas d'un fil.


Alors que le printemps était installé, le temps se faisait capricieux et le soleil ne daignait pas se montrer. Chicago était recouvert d'un couche épaisse de nuages grisonnants près à exploser à tout moment. La pluie menaçait grandement les citadins, et un vent féroce c'était maintenant levé depuis plus de quatre jour. Les rafales tordaient les arbres de douleurs, retournaient les parapluies à peine ouverts, fouettaient les visages trop découvert, et transperçaient les os des plus démunis. De temps à autre, se mêlait à ce cocktail une pluie furieuse qui ne durait pas plus de dix minutes avant de s'arrêter, et de reprendre de nouveau une heure après. Les habitants de la ville continuaient pourtant leur train-train quotidien, tout en espérant que la météo change bientôt. Malheureusement, celle-ci se montrait lunatique et prévoyait de jouer les rabat-joies encore une semaine au moins. L'air était emplie d'humidité, la température restait basse pour cette saison, et les giboulées de mars se montraient avec un mois de retard. Chicago devenait alors une ville cendrée avec tout ses buildings, son charme s'assombrissait dernière ce temps maussade, et sa chaleur humaine disparaissait.

La soirée débutait, le soleil montrait enfin quelques uns de ses rayons au travers des nuages épais comme du coton. La pluie avait cessé, mais le vent toujours aussi fougueux continuait de faire le mariole au milieu des quartiers de la ville. Assise sur son canapé, les jambes repliées elle-même, Roxane poussa un soupire lassé en posant sa tête sur ses genoux. Un verre de vin entamé à la main, elle fixait la grande baie vitrée de son salon et perdait son regard gris souris à l'extérieur. La chaleur de l'appartement lui permettait de vêtir coquettement à l'intérieur, de ce fait, la demoiselle n'avait sur le dos qu'une grande chemise et un string rouge. Ses formes de déesses se fondaient dans le haut blanc qui lui recouvrait à peine ses fesses rebondis, tandis que ses jambes nues étaient parfaitement épilées et élancées. Son teint était juste halé, sa peau demeurait parfaite, tandis qu'elle se mordillait un peu ses lèvres pulpeuses. Un ennuis mortel c'était emparé de la jeune femme dès son retour du bar. Elle avait envie de sortir, de s'amuser, de prendre du bon temps... Mais celui-ci ne lui permettait guère de satisfaire ses envies aguicheuses. Du coup, elle était rentrée affichant une allure de chien battu sur son visage d'ange, et c'était installée sur son canapé de cuir pour soupirer plus confortablement. Elle ne pensait plus à rien désormais, son âme c'était absentée de son corps juste pour se distraire quelques instants. Puis, le jeune homme de l'autre soir lui vint à l'esprit. Roxane ne pu s'empêcher de sourire, amusée par les souvenirs qui lui revenaient en tête.

***

Ce beau jeune homme si propre sur lui d'habitude, c'était un peu trop laissé aller sur la boisson et avait finit complètement bourré. La serveuse avait accepté de le raccompagner, car il avait beaucoup trop d'alcool dans le sang pour conduire un quelconque véhicule. C'est alors qu'il avait commencé à la draguer un peu avant qu'il ne manque de s'écrouler sur sa table : « Et mademoiselle ! Je sais que j'ai trop bu, alors je me permet de vous dire que vous êtes aussi belle qu'une fleur de lys en été. » Son ton restait doux et agréable malgré les nombreux verres qu'il avait commandé, ainsi sa tentative pour charmer la belle ne fut pas mal prise. Elle lui sourit même tendrement et lui proposa de le ramener chez lui vu l'heure tardive qu'il était. Il accepta sans trop broncher, et se laissa guider par la serveuse lorsqu'elle eu finit son service. Elle essaya de le maintenir debout, mais son gabarie était bien plus imposant que celui de la brunette. Elle eu donc un peu de mal à l'amener jusqu'à sa voiture car il ne marchait absolument pas droit, et l'emportait à droite et à gauche. « Passez-moi vos clefs s'il vous plait, vous souvenez-vous encore de votre adresse ? » l'interrogea t-elle gentiment. Sa voix était mélodieuse, et son timbre sucré. Mais elle n'obtint aucune réponse car le jeune homme commençait à dire des tas de ''bêtises'' sans même se soucier de sa présence. Roxane décida donc d'installer son ''client'' du côté passager afin d'essayer de trouver les papiers du véhicule. Sa tentative échoua, tandis que le jeune homme commençait maintenant à s'endormir. Il posa sa tête contre sa portière et ferma les yeux en marmonnant un « Merci » plus sincère que jamais. Prise au dépourvu, et envahit elle aussi par la fatigue, la brunette finit par le ramener chez elle.
Le lendemain, le jeune homme ne se souvenait pas de sa soirée bien arrosée mais il savait pourquoi elle avait mal terminée. Désolé, il se montra très poli et courtois au plus grand plaisir de Roxane qui s'amusait à le taquiner. Elle lui apporta le petit déjeuné, mais n'eut pas le temps de s'attarder sur leurs mésaventures de la veille car le travail l'attendait.

***

Roxane ne pu se retenir de rire toute seule en repensant à cette folle soirée. Habituellement, elle n'aurait jamais osé ramener un total inconnu chez elle, mais celui-ci était un peu différent. C'était un beau jeune homme plus qu'attrayant, fêtard et doux à la fois. C'était un client régulier du Friendship, il y venait très souvent accompagné d'amis, de collègues ou de filles. La plupart du temps, il était souriant et taquin, ainsi il paraissait plutôt sur de lui. Pourtant ce soir là, il était arrivé au bar complètement déboussolé. Il s'installa au fond de la salle, se fit le plus discret possible, murmurant ses commandes et fixant le vide à maintes reprises. La serveuse en avait même eu un pincement au cœur, car il paraissait si triste et en même temps, il était si mignon avec cet air déprimé... OUAF ! OUAF ! Les aboiement de sa chienne firent sursauter la jeune femme et la tirèrent brusquement de ses rêves. Elle écarquilla les yeux, se leva d'un bond pour suivre la bête qui se précipitait à la porte. C'est alors que la sonnette retentit à nouveau. Surprise, Roxane ouvrit la porte sans même penser à sa tenue un peu trop, légère. Elle ouvrit de grand yeux lorsqu'elle se retrouva nez à nez avec Shadow, le jeune homme qu'elle avait hébergé durant cette fameuse nuit. « Shadow ?! Bonsoir. Quelle surprise de vous revoir ici... ? » Elle sourit bêtement et tenta de cacher son étonnement pour ne pas qu'il se sente mal à l'aise. Puis elle s'écarta de la porte et lui montra le chemin d'un mouvement de bras. « Je vous en prie, entrez ! » Dit-elle d'une voix qu'elle ne voulu pas aussi sulfureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 106
✗ Orgasmes obtenus : 30


Ce qui doit arriver arrivera...

MessageSujet: Re: When you kiss me... ▬ ft Shadow    Jeu 26 Avr 2012 - 16:55

Shadow fixait depuis quelques instants l'exterieur depuis la fenêtre de son bureau. Il regardait les nuages gris. La pluie s'annonçait depuis un certain temps pourtant elle ne daignait pas tomber. Il soupira tout en observant son reflet dans la vitre. Il étai vêtu comme à son habitude lorsqu'il travaillait, d'une chemise et d'une cravate ainsi qu'un pantalon de costume. La veste assorti pendait au porte-manteau.

Son client suivant entra dans le bureau et il passa en mode avocat hyper efficace, comme à son habitude. Il devait sembler très sérieux et convaincant pour pouvoir gagner ses procès et il s'appliquait à faire une démonstration de ses capacités lors de chaque rendez-vous. Ce client était en fait un dealer qui avait déjà eut plus d'un procès sur le dos. Shadow le connaissait bien. Cela allait être la troisième fois qu'il le défendait...
Ce rendez-vous était le dernier et à la fin, il laissa partir le client et resta dans son bureau. Il étendit ses jambes sur le meuble et se plongea dans ses pensées. Il n'arretait pas de réflechir à la fameuse soirée qui avait finie chez la serveuse, Roxanne. Il n'avait absolument aucun souvenir de ce qu'il avait pu dire ou même faire ce soir là. Il savait qu'il était arrivé au bar peut après son dernier rendez-vous qui avait été particulièrement difficile. De plus, il se sentait un peu déprimé à ce moment là. Il était donc aller prendre un verre au bar. Il était entré dans le Friendship et s'était posé dans un coin. Il avait commandé un alcool, puis un autre encore et encore. C'est à partir de ce moment là qu'il ne parvenait pas à se souvenir de ce qu'il s'était passé. Et il s'était réveillé le lendemain avec un mal de crâne assez horrible. Il lui avait fallu plusieurs minutes pour capter qu'il n'était pas dans sa chambre, ni dans aucune des pièces de sa villa. Pire encore, il était dans l'appartement d'une fille. Qu'avait-il bien pu se passer la veille ? Shadow n'en savait toujours rien... Et Roxanne, la jeune femme, n'avait pas voulu lui dire ce qu'ils avaient fait ou non durant la nuit. D'ailleurs, Shadow espèrait qu'il avait trop bu ce soir là pour faire quoi que ce soit car il serait out de même affreusement dérengeant de s'être envoyé en l'air avec une si jolie fille sans même sans souvenir !
Il fallait d'ailleurs qu'il passe chez la demoiselle. Il avait malencontreusement oublié deux stylos de valeur que son père lui avait offert lors de son dernier anniversaire. Et il avait aussi envie de revoir Roxanne, même s'il ne pouvait pas se l'avouer...

Il pris donc la direction de North Side pour se rendre à l'appartement de la serveuse. Il s'arreta en chemin prendre un verre dans un bar. Il savait qu'il faisait trainer la rencontre parce qu'il avait peur de ne plus jamais avoir l'occasion de fréquenter la jeune femme dans un cercle privé après avoir récuppéré ses affaires.
Lorsque qu'il sonna chez la jeune femme, la soirée était déjà commencée. Il ne savait pas si elle serait chez elle, d'ailleurs elle ne vint pas ouvrir tout de suite et il cru qu'elle était partie, seul la chienne lui répondit. Il appuya sur la sonnette une seconde fois par acquis de conscience. La jeune femme lui ouvrit la porte... Elle semblait ettoné. Et il cru être en plein rêve : elle n'avait qu'une courte chemise blanche qui laissait transparaitre un string rouge.
Elle le salua : « Shadow ?! Bonsoir. Quelle surprise de vous revoir ici... ? ». Il ne pu que hocher de la tête en fixant le corps de Roxanne. Puis elle lui proposa d'entrer, d'une voix qui fit naitre des envies peu catholiques dans l'esprit de Shadow. Il la suivit dans l'appartement.
Il se ressaisit après quelques instants et lui dit : "Bonsoir Roxanne. Je ne vous dérange pas j'espère... Je passais dans le coin et je me suis dit que je pourrais en profiter pour passer vous voir et par la même occasion récuperer les deux stylos que j'ai du oublier ici lors de la soirée où vous m'avez hébergé." Il savait qu'il avait une voix qui devenait de plus en plus rauque au fur et à mesure qu'il parlait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 299
✗ Orgasmes obtenus : 23


Baby... I'm not an angel ♫ ♬ ♪

MessageSujet: Re: When you kiss me... ▬ ft Shadow    Jeu 26 Avr 2012 - 22:19

Shadow & Roxane



En avril, ne te découvre pas d'un fil.

Mlle Shakespeare avait un corps de rêve qui ne manquait jamais d'attirer le regard d'autrui. Ses petits seins ne gênaient en rien sa beauté, car sa taille de guêpe et ses jambes élancées lui donnait une allure de mannequin. D'ailleurs, elle avait posé pour quelques panneaux de publicité à New-York dans sa jeunesse. Ses fines mains et sa peau sans défauts donnaient à ses caresses une douceur extrême, tandis que ses lèvres roses se livraient pour être croquées. Son visage pouvait être dur car elle se tenait toujours avec beaucoup de classe et de fierté, mais de petits traits enfantins faisaient de son sourire une avalanche de sensation. Beaucoup d'hommes auraient voulu découvrir cet ange tombé du ciel plus intimement, mais seuls quelques rares chanceux avaient pu y parvenir. La jeune femme avait toujours mit un point d'honneur à ne jamais salir son corps autant qu'elle avait déjà salit son âme. De plus, elle n'aimait pas vraiment qu'on ne lui porte attention que pour son physique, et cherchait toujours un moyen de montrer ce qu'elle avait à l'intérieur -que se soit beau ou pas-. Ainsi, elle fit fuir plus d'un au fur et à mesure des années, et cela la faisait toujours bien rire car elle ne se lassait jamais de blesser l'orgueil d'un homme. C'était d'ailleurs un de ses défauts les plus mesquins dont elle avait toujours été fière malgré bon nombres de reproches. Bien qu'elle soit une véritable petite démone, Roxane n'en restait pas moins humaine, et ses envies coquines arrivaient de temps à autre à prendre le dessus. C'est alors qu'elle pratiquait le ''sexfriend'', jamais elle n'aurait voulu d'un parfait inconnu dans son lit, il fallait impérativement qu'il y ait eu un premier contact avant. Question d'hygiène. Mais il n'y avait pas que cela, la brunette demeurait quelque peu capricieuse au niveau du sexe, aussi elle choisissait toujours son ''mâle'' avec précaution. Et pour qu'il soit à son goût, ce n'était point une mince affaire. Rare étaient donc les hommes ayant eu le privilège d'allonger la belle dans son lit de princesse.

« Bonsoir Roxane. Je ne vous dérange pas j'espère... Je passais dans le coin et je me suis dit que je pourrais en profiter pour passer vous voir et par la même occasion récupérer les deux stylos que j'ai du oublier ici lors de la soirée où vous m'avez hébergé. » Sa voix était grave mais incroyablement séduisante aux oreilles de l'hôte féminine. Lorsqu'elle accueillit le jeune homme dans sa demeure, Roxane ne comprit pas tout de suite pourquoi ce dernier la dévisageait ainsi d'un regard si insistant. Elle baissa alors la tête et fit de gros yeux lorsqu'elle remarqua que sa tenue était quelque peu inadéquat pour recevoir une visite. Elle poussa alors un petit cri gêné, posa son verre de vin sur son bar de marbre et couru au travers de l'appartement pour rejoindre sa chambre. « Mille excuses ! Je ne m'attendais pas à recevoir de la visite ! » cria t-elle au fin fond d'un couloir. « Je vous en prie Shadow, faites comme chez vous ! Le porte manteau est à l'entrée et mon canapé est tout à vous ! J'arrive ! » Ses joues de poupées s'étaient rougis et son visage était désormais en feu. Habituellement, cela lui aurait été égal car elle avait peu de pudeur face au personnel de l'hôtel qui la dérangeait rarement. Mais cette fois-ci, ce n'était ni un stewart ni une femme de ménage. Shadow était un client du bar qu'elle connaissait à peine, mais qu'elle trouvait amusant de taquiner depuis qu'il avait oublié la raison de sa première nuit chez elle. La demoiselle ne pouvait donc pas se permettre de se montrer indécente. En deux minutes, elle jeta sa chemise pour enfiler une robe noir qui lui collait à la peau et accentuait ses formes gouteuses. Elle remit un peu ses cheveux devant le miroir pour qu'ils tombent agréablement sur ses épaules, et glissa ses petit pieds dans une paires d'escarpins. Elle décolla aussitôt et se précipita dans le salon pour rejoindre son invité qui patientait. « Voulez-vous un verre ? » reprit-elle avec le plus de calme possible pour masquer sa course et surtout, sa gourde.

Sa cuisine était ouverte sur le salon-salle à manger, design et à la pointe de la technologie, les pièces étaient toujours d'une propreté incroyable. Le côté maniaque de Roxane ressortait alors, mais elle n'en avait pas honte, car elle détestait le désordre. De plus, ses petites manières étaient un véritable atout pour son métier de tueur. Elle se pencha en dessous du comptoir pour attraper une bonne bouteille de vin français, et apporta de verre à pied qu'elle posa délicatement sur sa table basse. Celle-ci était de verre épais, seul un vase avec une grande rose rouge sang la décorait. La brunette retira son ancien verre pour le mettre dans le lave-vaisselle, et vint de suite se s'assoir auprès du jeune homme. Elle servit les deux coupes et s'installa confortablement dans son grand canapé de cuir brun. Sa robe était courte mais pas trop, juste assez pour mettre en valeur ses jambes parfaites lorsqu'elles se croisèrent. « Je crois que j'ai trouvé vos stylos quelque part dans mon salon l'autre jour. Il faut dire qu'ils sont fort jolis ! J'ai dû les mettre sur la cheminée dans un pot avec d'autres de mes stylos. » Elle fit un court arrêt et prit une gorgée de vin rouge en posant délicatement ses lèvres pulpeuses sur le bord de son verre. « Mais dites-moi, vous avez fait tout ce chemin rien que pour récupérer vos deux stylos, en fin de journée ?! J'aurai bien pu vous les rapporter au bar vous savez, cela vous aurait évité un déplacement inutile. » Sa voix était mélodieuse et pleine de malice. Elle fixa le bel homme de ses yeux gris souris en attendant sa réponse. Ceux-ci étincelaient à la lumière artificielle, mais le regard qu'ils posaient sur le destinataire était étonnement fougueux. Roxane ne s'en rendit pas compte mais elle avait l'allure d'une tigresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 106
✗ Orgasmes obtenus : 30


Ce qui doit arriver arrivera...

MessageSujet: Re: When you kiss me... ▬ ft Shadow    Lun 30 Avr 2012 - 18:45

La jeune femme qu'il avait en face de lui l'instant d'avant avait disparue alors qu'elle s'était rendue compte de sa tenue légère. « Mille excuses ! Je ne m'attendais pas à recevoir de la visite ! Je vous en prie Shadow, faites comme chez vous ! Le porte manteau est à l'entrée et mon canapé est tout à vous ! J'arrive ! » lui avait-elle criée du fond de son appartement.

Shadow posa sa veste de costume sur le porte manteau. Il enleva le premier bouton de sa chemise pour se mettre plus à son aise. Il commença à déambuler dans le salon/salle à manger. Il cherchait un détail qui aurait pu l'aider à retrouver la mémoire sur cette fameuse soirée. Il s'arreta un instant face à l'immense baie vitrée et fut submergé d'émotion face à la beauté de ce qu'il voyait en surplombant la ville. Le panorama offert était tel qu'il aurait été capable d'acquérir un studio au sommet d'une barre d'immeuble pour voir de cette manière la ville chaque jour. Il soupira en y pensant... Son caractère impulsif était une fois de plus à l'oeuvre...
Il continua à examiner la pièce. Il remarqua que tout était bien rangé, hormis un verre posé sur la table basse. Cela lui rappela un peu sa villa. Il était assez maniaque, tout était ordonné autant chez lui que dans son bureau. Il avait comme devise : " Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place ".
Il finit par prendre place sur le canapé, comme l'avait proposé Roxane un peu plus tôt. Il pensait à son entrée dans l'hôtel.

***
Il ne savait plus trop si son idée de venir chez elle était si bonne... Et si elle refusait de lui ouvrir sa porte ? Après tout, ils ne se connaissaient pas tant que cela...
Il s'engouffra dans le palace après quelques instants. Il s'arreta devant l'accueil alors que la standardiste l'interpellait : « Vous avez besoin d'un renseignement Monsieur ? ». Shadow ne répondit pas tout de suite, il **était trop occupé à regarder cette jolie blonde. Il s'avança vers elle tout en fixant ses beaux yeux bleu-gris. Il se demandait s'il allait oser lui donner un rendez-vous galant. Finalement, une fois face au comptoir, il lui répondit : « Non, pas vraiment, je viens voir une jeune fille. Elle s'appelle Roxane Shakespeare. Vous ne sauriez pas si elle est rentrée, par hasard ? ». L'employée de l'hôtel lui sourit de manière à dévoiler ses dents. Il fit de même. « Et bien... Je ne suis pas sûre, mais je pense qu'elle est chez elle en ce moment. Cependant, je viens juste de prendre mon service et je ne l'ai pas vu aujourd'hui. ». Elle avait paru un peu déçue et même jalouse que le bel avocat demande à voir une femme... Shadow l'avait remerciée avant de se rendre chez la serveuse.

***

Il fut tiré de ses rêves au moment où Roxane revint de sa chambre. La jeune femme avait revêtu une robe noir qui moulait à la perfection ses formes. Cette tenue lui allait comme une seconde peau. Elle était vraiment sublime dans cette toilette. Et les escarpins attiraient le regard sur les longues et fines jambes de la demoiselle.
Elle lui proposa un verre qu'il accepta avec enthousiasme, cela lui semblait un bon moyen de cacher son trouble. Cependant il se promis intèrieurement de ne pas abuser de l'alcool.
Elle lui servit un vin français. Il connaissait ce genre de cuvée dont il était friand. Il fit tourner le liquide dans le verre à pied, inspira l'odeur que dégageait le cru. Puis il en prit une gorgée dans sa bouche qu'il fit rouler sur sa langue. Le produit était plutôt fruité, absolument pas sec et sa robe avait une couleur presque transparrente. Shadow adorait ce vin, il avait toujours eu un faible pour les Bordeaux.
Gouter le vin selon le rituel qu'il avait établit depuis son initiation à cette substance lui avait permis de se reprendres après l'apparition de la sublime demoiselle en robe noir.

Ce fut elle qui pris la parole la première une fois encore : « Je crois que j'ai trouvé vos stylos quelque part dans mon salon l'autre jour. Il faut dire qu'ils sont fort jolis ! J'ai û les mettre sur la cheminée dans un pot avec d'autres de mes stylos.». A l'évocation des crayons, il se souvint enfin de la raison première de sa venue. Il avait, au cours du temps écoulé, légerement oublié l'origine de sa visite. « Ces stylos sont vraiment beau, c'est sur ! Mon père me les a offerts pour mon dernier anniversaire, et j'y tiens beaucoup. Cela peut paraitre bête en fait, mais je ne voudrais pas les perdre. ». Il savait qu'il devait avoir une voix plutôt froide alors qu'il évoquait ce cadeau pourtant ce n'était pas les sentiments qu'il ressentait au fond de lui... Il avait envie de voir son père depuis plusieurs mois mais se contentait de simples coups de telephone.

« Mais dites-moi, vous avez fait tout ce chemin rien que pour récupérer vos deux stylos, en fin de journée ?! J'aurai bien pu vous les rapporter au bar vous savez, cela vous aurait évité un déplacement inutile. ». Le jeune homme ne savait même pas pourquoi il était venu. Elle n'avait pas tort. Alors, pourquoi avait-il fait tout ce trajet ? Pourtant, il pretexta : « En fait, j'étais en déplacement professionel et votre appartement était à coté. Je me suis dit que je pourrais passer pour les chercher. » Shadow fixa intensément le regard de Roxane. Il ne savait pas trop ce qu'il cherchait dans ses yeux... Peut-être une invitation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I introduce to you :
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: When you kiss me... ▬ ft Shadow    

Revenir en haut Aller en bas
 

When you kiss me... ▬ ft Shadow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Super 4X4 Shadow Hawk...
» Shadow Le retour !
» [Meubles] Shadow Construction par Studio Marte
» Kiss pieds nus, sole très sensible
» [tasse] Mr P Kiss de Propaganda
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closer to the edge :: Appartement de Roxane Shakespeare-