AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
En raison d'une démotivation générale au sein du staff et des membres absents, le forum est en hiatus.
Revenez dans quelques semaines/mois, avec un changement de staff et un tout nouveau tout beau, forum.
Merci à ceux qui sont restés jusqu'au bout et pour leur soutien. En espérant vous retrouver à la réouverture ...
Heath, Summer & Camilya.

Partagez | 
 

 I tried to be someone else but nothing seemed to change. I know now, this is who I really am inside.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 3892
✗ Orgasmes obtenus : 168


Une nuit, j'ai rêvé que j'étais Dieu.
Au matin, je réalisais mes rêves

MessageSujet: I tried to be someone else but nothing seemed to change. I know now, this is who I really am inside.   Sam 19 Fév 2011 - 19:33



Alan Heath McKingsGreen

Don't trust me. I'll take you and I'll brake you !



Date & Lieu de naissance : Selon mon acte de naissance, je suis né très exactement le 31 mars de l'année 1984. Non vous ne rêvez pas, c'est bien la veille du 1ier avril ... Hey vous connaissez le calendrier par coeur non ? Comme c'est hilarant ... Quoi qu'il en soit j'ai échappé de peu à ce jour idiot pour naître. Je doute que j'aurais pus supporter bien longtemps les farces totalement idiotes genre "HEY bon anniversaire ... Non je plaisante ... Premier avril !" Ou alors "T'es né le premier avril ? Bon sang t'es une blague à toi tout seul mec !" Les gens sont tellement cons que j'aurais pus avoir droit à cela si j'étais né le lendemain ...

Métier : Alors officiellement, je suis le propriétaire et gérant du plus grand club de strip tease de la ville, que j'ai moi même baptisé "la pomme rouge". Oh oui la pomme qui est le fruit défendu et la couleur rouge, la passion ... Un nom très évocateur n'est-ce pas ? Enfin bref ... Continuons chers ennemis amis, je n'ai pas terminé ! Lorsque je ne suis pas occupé à gérer et contrôler mon club, je suis soit à la recherche de nouvelles danseuses strip teaseuses. Soit à la recherche ... De prostitués. Eh oui c'est ma seconde casquette puisque je suis proxénète ! Vous ne pensiez tout de même pas que l'argent tombait du ciel n'est-ce pas ? Enfin bref j'en ai déjà trop dis alors je me tais sur ce point là ...

Groupe : Franchement ? Il suffit de me regarder pour deviner que je suis loin de faire le bien, puisque je ne protège pas la veuve et l'orphelin. Au contraire j'incite certaines femmes à la prostitution quand je pense qu'elles pourraient bien me rapporter de l'argent. Et à côté de cela, je suis franchement loin d'être une personne soumise. La drogue c'est terminé pour moi et personne ne se trouve au dessus de moi. Vous l'aurez donc compris si vous n'êtes pas idiots, je suis une personne dangereuse ... Très dangereuse !

Statut familiale : Franchement je trouve que c'est stupide de me poser, encore, la question. Ne suffit-il pas de me regarder pour comprendre que je ne peux qu'être célibataire ? Personne ne me vaut ça me semble évident ! Enfin si une personne, une seule ... Mais je pense que notre relation est au plus bas depuis que je la connais. Depuis un an donc ... Autant dire que ça reste du domaine du rêve, ou du fantasme !

Statut sociale : Ahlala si vous voyiez le nombre outrageusement élevé qui se trouve sur mon compte, vous pourriez être très surpris. Sans parler du luxe de mon club, de mes deux voitures puissantes, de ma villa de rêves, mes fringues de grandes marques ... Bref, oui, je suis outrageusement riche et j'en suis fier !


Who I am ?
How I am ?
Narcissique ? Je le suis, il parait ! Je dis il parait parce que selon moi, une personne narcissique est une personne qui se pense merveilleuse et tout ce qui va avec, alors que souvent elle a tort. La différence, avec moi, c'est que je sais que je le suis bel et bien ! Je suis plus que beau n'est-ce pas ? J'entretiens mon corps donc lui aussi est parfait. Et puis à côté de cela, je suis franchement intelligent et malin et tout ce qui va avec. Il faudrait être bien con et aveugle pour ne pas voir tout cela ! Mais parce que je suis assez intelligent pour ne pas me faire prendre pour un con, je dis que oui, je suis un être narcissique. Et ce, haut et fort, tout simplement. Suis-je gêné par ce trait de mon caractère ? Bien sûr que non ! Au contraire, j'en suis même plus fier ! En fait, je suis fier de tout ce qui me concerne.
Ah oui la fierté ... Je l'avoue j'ai une fierté sur dimensionnée. Je ne supporte pas que l'on me contredise et que l'on parvienne à me prouver que j'ai tort. Tout simplement parce que je sais tout et ne supporte pas que l'on soit capable de me prouver le contraire. Cette trop grande fierté m'empêche donc, et pas qu'un peu, de reconnaitre mes torts. J'ai raison, un point c'est tout ! Je ne supporte pas non plus que l'on me prenne de haut puisqu'en toute logique, je suis amplement supérieur à tout le monde. Je n'apprécie pas d'être tourné au ridicule, que l'on se foute de moi, que l'on me réponde et que l'on ait le dernier mot face à moi. Bref il m'est tout bonnement insupportable, que l'on touche à ma fierté de mâle dominant !
Menteur et hypocrite ? Eh bien oui je le suis aussi, à un niveau assez impressionnant, je l'avoue ! Au même plan que je suis manipulateur puisque le tout va ensemble. Je suis prêt à tout pour obtenir ce que je désire même si, pour cela, je dois mentir et tout cela. Me faire passer pour ce que je ne suis pas ? Ca ne me dérange pas si à la clé j'obtiens quelque chose que je convoite ! Hypocrite ? Je le suis aussi ! En effet, je peux sans mal faire croire à une personne que je l'apprécie un tant soit peu alors qu'en réalité, il en va tout autrement. Mais cela est très fréquent, vous pouvez me croire ! Agir ainsi semble faire totalement partie de ma personnalité à présent.
Mes autres défauts ? Eh bien je suis égoïste, pour commencer. En effet, inutile de vous poser la question car j'y réponds haut et fort et avec une franche fierté ! Oui je suis égoïste. Je ne partage rien, absolument rien, et encore moins lorsque ça touche à ma fortune. Je me suis fais tout cet argent tout seul. Il est donc inutile de croire ne serait-ce qu'un instant, que je pourrais vouloir partager ce que j'ai eus tant de mal, ou pas, à obtenir ! A part cela, vous vous doutez sans doute que je suis du genre à ne pas me faire marcher sur les pieds. Quand je veux quelque chose, je l'ai !
Je suis froid et franchement sans coeur. C'est à dire que je ne m'attache à personne et aie tendance à faire fuir toutes les personnes qui m'entoure. Je n'aime pas tellement que l'on m'accorde de l'attention plus qu'il n'en faudrait et préfère amplement que l'on me déteste plutôt qu'autre chose. Je ne supporte pas les contacts physiques et les trop grandes démonstrations d'amour. C'est très certainement l'éducation de mes parents qui veut cela. Je ne suis jamais attaché à qui que ce soit, avant de tomber amoureux comme un con, d'Isobel, l'une de mes prostitués. Et tout cela sans parler de mon impulsivité ... En effet, j'ai tendance à partir au quart de tour. Si une personne me frappe ou me pousse ou autre, je ne prends pas le temps de réfléchir et je frappe sans attendre. Une personne fragile pourrait me frapper, que je ne pourrais que répondre. Dans ces moments là je ne prends jamais le temps de réfléchir, j'agis tout simplement ! Et si je suis réellement dans une rage noire, alors là il faut bien plus d'une personne pour me faire cesser. Car je deviens tout bonnement incontrôlable. A bien des égards, l'on pourrait même me comparer à un animal tant je frappe et deviens sauvage. Promis je ne frappe pas en toutes circonstances. Uniquement si je reçois des coups ... Dans ce cas là ce serait, en effet, me pousser ouvertement à bout !
Pour terminer, j'ajouterais que je suis insolent, impatient, intolérant, que je n'écoute pas les gens, que je ne pardonne pas, je suis une vraie tête de mule et j'ai, parait-il, un caractère de cochon. En effet, lorsque l'on parvient à me vexer, ce qui est rare, inutile de vouloir entrer de nouveau dans mes bonnes grâces. Je ne fais confiance qu'à moi même, je ne supporte pas les gens bavards et ceux qui tentent de me rouler. Les personnes en face de moi ont plutôt intérêt de ne pas avoir un ego sur dimensionné autant, ou presque, que le mien. Dans le cas contraire, autant dire que le clash serait constant. Quant à la trahison, je ne trahis jamais une personne qui compte réellement sur moi et sur qui je compte moi même. Je ne suis pas ce genre de personne, je sais être un minimum droit. Mais si quelqu'un tente de me faire un coup tordu, autant dire que c'en est terminé d'elle. Je l'ai dis, je n'ai pas de coeur ... Ce qui signifie que je n'hésiterais pas une seule seconde pour la faire descendre. C'est aussi simple que cela ... Bienvenue à Chicago. La ville où les hors la loi sont rois !
Honnêtement, ce que l'on voit et pense de mon physique, j'en ai clairement rien à foutre. Pourtant, je dois avouer que je n'ignore pas ce que peuvent voir et dire les gens lorsqu'ils me voient pour la première fois. Surtout la première fois ... Parce que par la suite ils ont tendance à changer d'avis. La raison ? Eh bien au départ on me trouve fabuleusement beau et puis ensuite ... Seule la haine à mon égard ainsi que le dégoût, subsistent. Bref, vous voulez donc une description assez fidèle de ma petite personne ? Pas de problème, je vais essayer de faire ça ... Même si je n'ai clairement pas que cela à foutre ! Enfin bref c'est pas grave je vais faire un effort !
En premier lieu lorsque l'on regarde une personne, moi en l'occurrence dans l'immédiat, c'est son style vestimentaire que l'on remarque. Concernant ce point là, l'on peut remarquer que j'ai deux styles différents. L'un quand je travaille, donc dans mon club, et l'autre en dehors. Description rapide ? En tant que mac je porte généralement des costumes fort couteux, parfaitement propres, repassés. Simple, clair, net, luxueux et chic. Sans parler de mes chaussures, étincellentes de propreté. Evidemment, il ne peut pas en aller autrement de la part d'un type aussi maniaque du détail que moi. Mais malgré ce style des plus stricte et sévère, en dehors du club je suis totalement différent. En effet, lorsque je n'ai personne à impressionner, je me lâche complétement et me laisse aller dans mes tenues vestimentaires. Vêtements confortables en coton. Baggy, slim, tee shirt larges, basket, Rangers, Doc marteens. Bref je ne suis plus du tout la même personne et il est bien difficile de deviner que je suis blindé de tunes, lorsque l'on me voit dans ces moments là. A la vérité j'ai plus l'air d'un clochard qu'autre chose. Mais j'assume pleinement puisque de toute façon l'on ne me reconnait pas. Et c'est plus que parfait à mes yeux ! J'aime voir les gens passer devant moi sans qu'ils ne réalisent que je suis bien Alan Heath McKingsgreen. Je dois ajouter que je suis accroc aux chapeaux chics, aux bonnets ringards, aux ceintures avec boucle en or, aux écharpes et gants colorés et en laine. Mais aussi aux mitaines, aux écharpes terriblement longues ... Et bien d'autres accessoires encore.
Après les vêtements que porte une personne, l'on voit sa corpulence. Pour ma part l'on peut dire que je suis de taille correct et mince. Je suis peut-être même un poids plume pour être plus exact, ce qui ne m'empêche pas d'être franchement nerveux et impulsif. Je n'ai peur de rien et de personne et je n'hésite pas à y aller franchement quand il s'agit de me battre avec une personne, même s'il s'agit d'un homme avec une carrure terriblement effrayante. Il m'en faut plus pour me faire reculer. Et encore, pas sûr que je recule ! Du haut de mon mètre quatre vingt trois, je frôle les quatre vingt kilos sans pour autant les atteindre toutefois. Malgré le fait que je mange beaucoup, beaucoup, trop, je ne suis pas empâté. Loin de là même. Je fais énormément de sport. A savoir un footing, plusieurs longueurs dans ma piscine, une série de pompes et une autre d'abdo et enfin un tour en vélo par jour. C'est pour toutes ces raisons que mon corps est aussi mince. Ce que j'aime le plus chez moi à part mes yeux, c'est mon torse. Oui pour être honnête lorsque l'on me voit torse nu, l'on remarque immédiatement cette partie là de mon anatomie, il faut l'avouer !
Venons en à présent à mon visage. Il est clair que ce que l'on remarque en premier, ce sont mes yeux. Deux iris d'un bleu pur et clairs qui savent se montrer franchement glacials lorsque j'en décide ainsi. A vrai dire, il est très rare que mon regard s'adoucisse pour se faire plus sympathique, ou autre sentiment humain. Il ne faut pas déconner non plus ... Heath n'a de pitié pour personne, entre autres ! La pâleur de mes yeux est encore davantage mise en valeur par mes sourcils bruns. Pour le reste de mon visage, l'on peut mentionner mon front haut, mon nez long et fin, mes pommettes à peine marquées, une forme de visage ovale et parfaite, tout comme ma peau que je lave scrupuleusement pour éviter toute imperfection franchement peu esthétique. Concernant barbe et moustache, je ne laisse rien pousser les jours où je travaille, préférant avoir une peau net. Mais lors de mes jours de congés, plus rarement durant d'éventuelles vacances, je néglige légèrement ce côté là, pour être plus en adéquation avec le personnage totalement différent que je suis en dehors du club.
Voilà ... Maintenant vous savez tout de mon physique et j'espère que cela vous suffit parce que j'ai bien d'autres choses à faire que de me faire chier à vous parler. A bon entendeur, salut !

Ton pseudo
Age : 20 pige(ons)
Avatar : Jared HOT Leto
Pays : France
Crédits des créations utilisées : Tout est de moi. A savoir, < morphine >
Comment as-tu connu le forum ? C'mon bébé
Qu'en penses-tu ? Suggestions ? HEY c'mon bébé
Code du règlement : AHAH je le répéterais pas (A)
Mot de la fin : J'ai faiiiiiiiiiiim - comme 99%de mon temps -



You got curves like the ocean, gonna take it in slow motion got emotions that'll make it last. You got freckles on your shoulder. I've been dreaming that we could, dreaming that we could be sticking together. I got evidence cause every time I turn a corner, it's up against the wall and as the rest of the world fades out. As the rest of the world fades out.





Dernière édition par A. Heath McKingsGreen le Ven 19 Aoû 2011 - 6:38, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://closertotheedge.purforum.com

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 3892
✗ Orgasmes obtenus : 168


Une nuit, j'ai rêvé que j'étais Dieu.
Au matin, je réalisais mes rêves

MessageSujet: Re: I tried to be someone else but nothing seemed to change. I know now, this is who I really am inside.   Mar 5 Juil 2011 - 23:03



This is my past



Vous vous intéressez à mon histoire ... Réellement ? Mais vous savez ... Certaines choses sont bien mieux une fois mortes et enterrées. Il est mieux, bien mieux, de ne pas tout savoir. Oui c'est mieux pour tout le monde. Et en même temps, je me demande pour quelle stupide raison, vous vous intéressez autant à mon histoire, la mienne ! Il doit s'agir là de curiosité bien morbide et non pas d'autre chose. Sinon, pourquoi vouloir connaître tout de moi, jusqu'à mon passé ? Voir l'être que je suis devenu ne vous suffit donc plus ? A présent vous voulez connaitre les raisons pour lesquelles je suis ainsi ? Eh bien soit ... Ainsi soit-il ! Mais je vous aurez prévenu ... Certaines choses feraient mieux de ne jamais être su par qui que ce soit ...

Je me suis longtemps demandé si j'avais été un enfant désiré ou non. Tout comme je me suis longuement posé la question de savoir comment s'était passé l'accouchement de ma mère, pour moi. Jusqu'à très récemment, j'avais toujours pensé que je ne le saurais absolument jamais. Pour quelle raison ? Eh bien tout simplement parce que la discussion n'est pas franchement ouverte entre mes parents et moi même. Voici donc le résultat d'une famille sans le moindre amour, quel qu'il soit. Vous vous demandez sans doute comment j'ai eus les réponses à toutes mes questions quant à mes premières années de vie en ce bas monde. Eh bien à la vérité c'est assez simple et en même temps surprenant. Je n'ai moi même pas posé la moindre question à ce sujet là. A quoi bon quand cela ne m'intéressait guère et que je voyais bien qu'il en allait de même pour mes deux parents ? En fait c'est ma mère qui a décidé de parler de cela, un peu par hasard, un peu dans un moment surprenant. Saviez vous que certaines personnes ne supportent réellement pas l'alcool ? C'est assez drôle de voir dans quel état se retrouvent certains lorsqu'ils ont un verre, voir un simple demi verre, en trop, dans le nez comme l'on dit. C'est à noël dernier que j'ai donc appris tout ce que j'aurais du savoir au sujet de la grossesse de ma mère et de ma naissance. Enfin ... Que j'aurais du savoir ... Tout est relatif n'est-ce pas ? Honnêtement je ne tenais pas réellement à savoir tout cela et je regrette que ma mère ait justement prit ce verre de trop ce soir là. Déjà, je ne comprendrez réellement jamais pour quelle obscure raison, mes parents insistent-ils autant pour réunir toute la famille au grand complet, pour cette fête que je juge idiote. L'esprit de famille parait-il ... Tu parles ! Tout ce que veux ma mère, c'est être celle qui organisera la plus grande et la plus belle fête de la ville, voir du pays. Elle veut aussi donner une belle image d'elle et de sa famille. Du genre "Regardez nous comme nous sommes heureux" ... Alors que la réalité est toute autre. Enfin le sujet n'est pas encore là, nous y reviendrons plus tard ! Nous nous trouvions donc en train de fêter noël "en famille" (j'ignorais que l'agent de ma mère faisait partie de ma famille ... Quoi que, le fait qu'elle couche avec lui fait de lui mon beau-père non officiel. Qu'en pensez vous ?). Durant la soirée, ma mère abusa, un peu, trop du champagne. Minuit arrivant rapidement, nous en venions à nous offrir nos cadeaux. Est-il utile de décrire le genre de cadeaux que nous pouvions alors voir circuler entre nous ? Des montres et des bijoux en or blanc, deux manteaux de -vraie- fourrure, des paires de chaussures Louboutin, quelques vêtements de Gaultier, Chanel, Lacroix et j'en passe (en effet, c'est tellement bien vu de s'habiller français !), quelques voitures et même un appartement. Bref ce n'est qu'un résumé ... Dans ma famille il parait que c'est bon d'offrir de grands et couteux cadeaux à tout le monde pour être bien vu. Mais moi je suis bien trop égoïste pour cela ! Et puis de toute façon je ne les aime pas alors quoi bon faire le moindre effort pour eux ? Non, moi, je me suis contenté, cette année, d'offrir des foulards aux femmes (en les faisant passer pour des Hermès alors que c'est loin d'être le cas), des billets pour des matchs de base ball aux hommes (je précise la place dans le stade ou vous le devinez vous même ?), des places de cinéma aux jeunes entre onze et vingt et un ans (trois places chacun, pour faire genre !) et une peluche (de grandes pour faire croire qu'elles ont coûtés chères) aux plus jeunes. Et c'est passé parfaitement inaperçu. Ne suis-je pas trop doué ? Si, n'est-ce pas ? En tout cas l'on peut dire que je suis reparti à la fin de cette soirée, en ayant fais plus d'économies que toutes les personnes présentes ce soir là. Enfin bref, nous n'en sommes pas là du tout. Veuillez me pardonner de ce fort léger égarement !

Alors que l'un de mes petits, petits, -petits ?- cousin, ouvrait son cadeau -un ours en peluche marron portant une veste en tissu écossais-, ma mère s'est mise à rire de façon ... Littéralement hystérique. Ma mère qui rit comme une blonde avec un QI de dix, pour se faire passer pour plus intelligente qu'elle ne l'est réellement, ça n'a rien de bien extraordinaire vous pouvez me croire ! Mais le fait qu'elle en pleure de rire tant l'amusement, ou je ne sais trop quoi, était fort, me paraissait totalement surprenant, mais pas hilarant pour autant rassurez vous je ne ris pas pour un oui ou pour un non ! Alors que tout le monde se pliait de rire en la regardant elle même rire comme une ... Hm tarée ? Eh bien moi même je restais sérieux. Honnêtement j'avais même sacrément honte d'être son fils à cet instant là. Mais ça, ça ne change pas de tous les jours. Rien que de très ordinaire ! Bref ! Visiblement l'ours en peluche l'amusait plus que de raison.« Chérie ? Très chère ça ne va point ? » Le blaireau qui parlait à cet instant ? Eh bien c'était mon père pardi !« Oh si ! Oh si mais ... Je vous passe les détails de ses éclats de rire qui ont duré assez longtemps ... « C'est que ... C'est que ... » Nouvel éclat de rire ... Je vous assure que j'ai vraiment cru qu'elle allait mourir tant elle semblait sur le point de s'étouffer là.« C'est exactement la peluche que j'ai offert à Heath pour son première anniversaire ! » Eh voilà ... C'est complétement idiot n'est-ce pas ? Et pourtant ... C'est de là qu'est partie la discussion ...

Que fait-on dans ce genre de moment ? Eh bien pas grand chose ! Pour ma part je suis resté complétement con, là, planté en plein milieu de tous ces crétins qui haussaient un sourcil hautain en allant de ma mère à moi avant de revenir à ma mère puis à moi et ainsi de suite. J'ai attendu un long moment, commençant à trouver le temps vraiment long. Et puis mon père a eut la très bonne idée de l'entrainer dans la cuisine dans le but de la remplir de café pour la faire revenir à elle. Etant son seul enfant -présent- je me suis senti obligé de les suivre. Et puis bon ... Tout plutôt que d'avoir à subir les regards des autres crétins de la famille. Non que je sois du genre à avoir honte pour un oui ou pour un non. Mais leurs gueules de "merlan frits" me donnaient vachement envie de vomir. Bref, je suis donc allé avec mes 'parents' dans la cuisine.

UC UC UC


You got curves like the ocean, gonna take it in slow motion got emotions that'll make it last. You got freckles on your shoulder. I've been dreaming that we could, dreaming that we could be sticking together. I got evidence cause every time I turn a corner, it's up against the wall and as the rest of the world fades out. As the rest of the world fades out.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://closertotheedge.purforum.com

I introduce to you :



avatar


✗ Capotes usagées : 3892
✗ Orgasmes obtenus : 168


Une nuit, j'ai rêvé que j'étais Dieu.
Au matin, je réalisais mes rêves

MessageSujet: Re: I tried to be someone else but nothing seemed to change. I know now, this is who I really am inside.   Ven 19 Aoû 2011 - 6:31



This is my past



« Nath ? Nath ! NATH ! BORDEL OUVRE CETTE PUTAIN DE PORTE ! » Tambourinant contre la porte avec acharnement, j’aurais bien pu m’ouvrir la main tant j’y allais avec violence, m’acharnant comme jamais. A croire que cela pourrait suffire à faire bouger cette porte bien trop solide. Actionnant la poignée comme un acharné comme si le verrou avait été enlevé entre temps, j’en arrivais même à donner des coups de pieds contre le bois, ignorant la voix de la voisine de palier, soixante ans à tout casser, qui menaçait d’appeler la police. « TA GUEULE LA VIEILLE ! MAIS TA GUEULE ! » Hurlais-je avec force, me retournant à peine le temps de lui lancer un regard meurtrier, la faisant fuir sur le champ. Le temps de me retourner vers la porte, Nathanaël, celui-ci était en train de l’ouvrir, me faisant basculer et réaliser que je me tenais contre cette putain de porte trop solide à mon goût. « Bordel t’as mis le temps abruti ! Qu’est-ce que tu foutais ? Tu te branlais connard ? » Demandais-je totalement sur les nerfs et intenable, entrant chez lui en le poussant sur mon passage. « Il est quatre heures du mat’ à ton avis je faisais quoi ? Je dormais tu fais chier ! » L’ignorant totalement, je me laissais tomber à plat ventre sur le sol pour chercher sous son lit. « J’en ai rien à branler ! J’ai oublié ma putain de drogue chez toi ! » « Et ça pouvait pas attendre ? » « Quoi ? QUOI ? T’as l’impression que ça pouvait attendre ? » Demandais-je d’une voix forte en me relevant et lui lançant un regard irrité, empoignant ses couvertures pour les balancer sans ménagement, soulevant aussi les oreillers, le matelas, tout. « Putain mais démonte pas mon appart’ ! Tiens ! Je sais pas où t’as foutu tes doses. » Relevant le regard, je récupérais la pilule d’ecstasy dans sa main, sans me faire prier, l’avalant sans perdre une seconde en tournant sur moi-même et portant mes mains à mes cheveux, sentant la sueur perler sur mon visage. « Putain c’est pas assez rapide ça … Pas assez rapide … Putain je vais crever faut que je les retrouve … » Reprenant mes recherches, je finis par retrouver la boite dans laquelle tout était méticuleusement rangé, abandonnée sous une pile de fringues qui se trouvaient dans un coin du petit studio. L’ouvrant sans attendre, je sortis de quoi me préparer une injection d’héroïne, mettant la drogue dans le réchaud pour la faire fondre, sortant ensuite le garrot que j’enroulais autour de mon bras, le serrant faiblement le temps d’enlever de préparer une seringue pour aspirer la drogue. « Les filtres ! Utilise les … » « Mais pas le temps putain ! » Sans attendre, j’attrapais le bout de l’élastique qui me servait de garrot, avec mes dents, pour tirer et ainsi le serrer au maximum. Une fois les veines bien visibles, j’enfonçais la piqure dedans sans attendre, injectant la drogue sans hésiter une seconde. Une fois fait, je lâchais la seringue sur le sol, desserrais quelque peu le garrot et me laissais glisser le long du mur en souriant faiblement en coin, les paupières déjà lourdes. « Je suppose que tu restes dormir ? » Sa voix déjà loin, très loin, de moi, je relevais la tête pour voir mille et unes couleurs se mélanger, filer à travers le plafond, se percuter, se contourner, exploser en milliers de tâches et un énorme trou noir fondre sur moi pour me faire sombrer pour de bon, mon corps glissant totalement sur le sol, mes paupières se fermant lentement.
Sentant une main me secouer doucement l’épaule, je lâchais un bref grognement en roulant sur moi-même, ma tête cognant contre le mur. Soupirant doucement, je fus rapidement secoué par un violent éternuement, venant de déloger la poussière présente sur le sol. Roulant difficilement sur le dos, j’entrouvris les yeux avec difficulté pour voir la petite sœur de Nath. Soupirant longuement, je refermais les yeux en déglutissant longuement, grimaçant sous la sécheresse de ma gorge. « Pousse toi la môme ! » Marmonnais-je doucement, cherchant à me relever en gémissant doucement de douleur, le corps totalement en vrac. Parvenant enfin à me lever, j’attrapais Vanillé par la taille pour la porter jusqu’au lit et la balancer dessus l’air de rien, filant ensuite dans la cuisine pour me servir un verre de jus d’oranges. Lançant un bref regard vers la salle de bains entrouverte dont la lumière était éteinte, je fronçais quelque peu les sourcils en me tournant vers Vanillé qui s’était assise en tailleur sur le lit de Nath. « Il est où ton frère ? » « Il est parti travailler au restaurant. Il a dit que tu pourrais rester avec moi aujourd’hui. » « Mais il a vu la vierge lui. » « Quoi ? » « Je disais que j’avais autre chose à faire que garder une gosse ! Bonne journée Vanillé ! » Lâchais-je en abandonnant mon verre dans l’évier avant de récupérer ma boîte en fer dans laquelle je rangeais mes drogues, l’embarquant dans mon sac à dos avant de quitter le studio sans un regard pour Vanillé. Une fois dans la rue, je m’éloignais rapidement sans un regard en arrière, me figeant brusquement en plein milieu du trottoir en tournant le regard vers la boulangerie pâtisserie devant laquelle je venais de m’arrêter. Cinq minutes plus tard, j’en ressortais avec un sac remplis de pâtisseries en tous genre, croissants, pains au chocolat, un chocolat chaud et un café pour regagner l’appartement de Nathanaël. Entrant sans frapper, je retrouvais Vanillé en travers du lit, occupée à regarder des dessins animés. L’air de rien, je passais devant la télévision pour changer de chaine, le rejoignant sur le lit. « Pousse toi la gamine ! Regarde toute la place que tu prends. Mais t’es énorme ! » Lâchais-je en lui lançant un regard moqueur avant de lui balancer plusieurs pâtisserie dessus, me foutant de salir les draps. « Tiens la grosse mange ! »

UC UC UC UC


You got curves like the ocean, gonna take it in slow motion got emotions that'll make it last. You got freckles on your shoulder. I've been dreaming that we could, dreaming that we could be sticking together. I got evidence cause every time I turn a corner, it's up against the wall and as the rest of the world fades out. As the rest of the world fades out.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://closertotheedge.purforum.com

I introduce to you :
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: I tried to be someone else but nothing seemed to change. I know now, this is who I really am inside.   

Revenir en haut Aller en bas
 

I tried to be someone else but nothing seemed to change. I know now, this is who I really am inside.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Crosnes
» A nouveau le GAZ
» [ Aeonium arboreum var. atropurpureum ] identification
» aralia elata,euonymus alata et jasmin d'hiver
» [argent] Où faire l'échange euros/dollars?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Closer to the edge :: Fiches terminées-